Le quotidien allemand Financial Times Deutschland a révélé l'existence de négociations entre T-Systems, la filiale de services aux entreprises de Deutsche Telekom, et la SSII français Atos Origin.Pour autant, Atos Origin ne serait pas seul sur l'affaire, et Deutsche Telekom serait en négociation avec d'autres groupes, comme le français Capgemini ou l'américain EDS.Le géant allemand des télécoms n'a pas caché qu'il envisage non pas de céder sa filiale en pleine restructuration, mais au contraire de nouer des partenariats. T-Systems a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 13 milliards d'euros.

Le quotidien allemand Financial Times Deutschland a révélé l'existence de négociations entre T-Systems, la filiale de services aux entreprises de Deutsche Telekom, et la SSII français Atos Origin.Pour autant, Atos Origin ne serait pas seul sur l'affaire, et Deutsche Telekom serait en négociation avec d'autres groupes, comme le français Capgemini ou l'américain EDS.Le géant allemand des télécoms n'a pas caché qu'il envisage non pas de céder sa filiale en pleine restructuration, mais au contraire de nouer des partenariats. T-Systems a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 13 milliards d'euros.