La nouvelle chaîne comptera 32 magasins et occupera plus de 300 personnes. Précédemment, Switch était surtout active en Flandre, alors qu'easy-m est l'un des distributeurs Apple les plus connus en Wallonie et à Bruxelles. A présent qu'easy-m est rachetée entièrement par Switch, cette dernière couvrira l'ensemble du pays. Switch disposera en effet d'un point de vente dans quasiment chaque grande ville belge. Après le rachat, l'entreprise possèdera neuf magasins supplémentaires en Flandre, quatre à Bruxelles et neuf en Wallonie. Le nombre total de ses boutiques passera ainsi de 10 à 32.

"Le nombre de magasins de produits Apple a atteint son point culminant en Belgique. Si l'on veut croître encore sur le marché à la consommation, cela n'est possible que grâce à des rachats", déclare Rik Vrancken, CEO de Switch. Outre le marché à la consommation, la chaîne s'adresse par ailleurs aussi aux entreprises, pouvoirs publics et écoles. Le distributeur observe par exemple une forte demande de produits Apple de la part des PME belges.

La nouvelle chaîne comptera 32 magasins et occupera plus de 300 personnes. Précédemment, Switch était surtout active en Flandre, alors qu'easy-m est l'un des distributeurs Apple les plus connus en Wallonie et à Bruxelles. A présent qu'easy-m est rachetée entièrement par Switch, cette dernière couvrira l'ensemble du pays. Switch disposera en effet d'un point de vente dans quasiment chaque grande ville belge. Après le rachat, l'entreprise possèdera neuf magasins supplémentaires en Flandre, quatre à Bruxelles et neuf en Wallonie. Le nombre total de ses boutiques passera ainsi de 10 à 32."Le nombre de magasins de produits Apple a atteint son point culminant en Belgique. Si l'on veut croître encore sur le marché à la consommation, cela n'est possible que grâce à des rachats", déclare Rik Vrancken, CEO de Switch. Outre le marché à la consommation, la chaîne s'adresse par ailleurs aussi aux entreprises, pouvoirs publics et écoles. Le distributeur observe par exemple une forte demande de produits Apple de la part des PME belges.