Les Américains estiment que cette attaque provient de Chine. Cette nouvelle a été annoncée la veille même de la visite du président chinois Xi Jinping à Washington. Ce dernier viendra parler de cyber-sécurité avec le président américain Barack Obama. Tous deux se concentreront surtout sur la limitation des actes de cyber-espionnage de part et d'autre.

Le piratage a été découvert au printemps déjà. Initialement, il n'était question que d'une effraction nettement plus faible. Les 5,6 millions d'empreintes digitales volées seraient celles des collaborateurs des autorités fédérales américaines. En plus de ces empreintes digitales, d'autres données confidentielles de 21 millions d'Américains ont aussi pris la clé des champs.

Selon des experts, il y a peu de risques que les empreintes digitales soient abusées. Mais cela pourrait changer avec le développement de nouvelles technologies.

Les Américains estiment que cette attaque provient de Chine. Cette nouvelle a été annoncée la veille même de la visite du président chinois Xi Jinping à Washington. Ce dernier viendra parler de cyber-sécurité avec le président américain Barack Obama. Tous deux se concentreront surtout sur la limitation des actes de cyber-espionnage de part et d'autre.Le piratage a été découvert au printemps déjà. Initialement, il n'était question que d'une effraction nettement plus faible. Les 5,6 millions d'empreintes digitales volées seraient celles des collaborateurs des autorités fédérales américaines. En plus de ces empreintes digitales, d'autres données confidentielles de 21 millions d'Américains ont aussi pris la clé des champs.Selon des experts, il y a peu de risques que les empreintes digitales soient abusées. Mais cela pourrait changer avec le développement de nouvelles technologies.