Apple a supprimé de son App Store toute une série d'applis, qui traitent du vapotage ou de l'e-cigarette. L'entreprise se dit en effet préoccupée des risques du vapotage pour la santé, surtout chez les jeunes. Il s'agit là d'un raffermissement d'une mesure existante. Il n'était depuis assez longtemps déjà plus possible d'introduire dans l'App Store de nouvelles applis faisant la promotion du vapotage ou vendant directement des recharges. Les 181 applis supprimées distillaient par exemple des informations sur le vapotage ou sur des magasins proches spécialisés dans ce domaine.

L'utilisation de la cigarette électronique a sérieusement augmenté ces dernières années, mais cela va aussi de pair avec une recherche accrue et avec une inquiétude croissante quant aux risques du vapotage sur la santé. Aux Etats-Unis, on a entre-temps recensé 42 décès liés aux substances contenues dans l'e-cigarette, alors que la Belgique vient de connaître un premier cas de décès qui serait dû au vapotage. Il convient d'ajouter que la science ne connaît pas encore bien le degré de dangerosité de l'e-cigarette. Ce qui est clair par contre, c'est que la cigarette classique s'avère encore et toujours nettement plus néfaste pour la santé.