Stephen Wilhite restera surtout dans les mémoires pour les recherches qu'il effectua sur le Graphics Interchange Format (GIF). Il introduisit ce format de fichier compact dans le cadre de son travail chez CompuServe à la fin des années quatre-vingts. Le GIF n'était à l'époque pas conçu pour les avatars animés, mais destiné à pouvoir propager des 'images de haute qualité à la résolution supérieure' en couleur, à un moment où l'internet n'évoluait pour ainsi dire pas vraiment rapidement.

Quelque vingt années plus tard, le format gif devint incroyablement populaire sur les médias sociaux, à commencer par les mèmes de bébés dansants. Aujourd'hui, le gif se retrouve quasiment partout sur le net. Pour son travail, Wilhite a reçu un Webby Lifetime Achievement Award en 2013. Lors de la remise de cette récompense, il fit du reste finement remarquer comment le terme 'gif' devait être prononcé. Avec un 'g' doux, à l'entendre, du genre 'zjif'.

Stephen Wilhite restera surtout dans les mémoires pour les recherches qu'il effectua sur le Graphics Interchange Format (GIF). Il introduisit ce format de fichier compact dans le cadre de son travail chez CompuServe à la fin des années quatre-vingts. Le GIF n'était à l'époque pas conçu pour les avatars animés, mais destiné à pouvoir propager des 'images de haute qualité à la résolution supérieure' en couleur, à un moment où l'internet n'évoluait pour ainsi dire pas vraiment rapidement.Quelque vingt années plus tard, le format gif devint incroyablement populaire sur les médias sociaux, à commencer par les mèmes de bébés dansants. Aujourd'hui, le gif se retrouve quasiment partout sur le net. Pour son travail, Wilhite a reçu un Webby Lifetime Achievement Award en 2013. Lors de la remise de cette récompense, il fit du reste finement remarquer comment le terme 'gif' devait être prononcé. Avec un 'g' doux, à l'entendre, du genre 'zjif'.