Discord est surtout connue en tant que plate-forme de clavardage pour les joueurs. En partant de l'idée qu'elle est déjà largement utilisée dans le milieu du jeu, l'entreprise a commencé en août à distribuer et à vendre des jeux téléchargeables pour PC. Au début, il s'agissait d'une mini-sélection de jeux et de quelques nouveaux jeux vidéo indépendants.
...

Discord est surtout connue en tant que plate-forme de clavardage pour les joueurs. En partant de l'idée qu'elle est déjà largement utilisée dans le milieu du jeu, l'entreprise a commencé en août à distribuer et à vendre des jeux téléchargeables pour PC. Au début, il s'agissait d'une mini-sélection de jeux et de quelques nouveaux jeux vidéo indépendants. L'entreprise semble à présent se piquer au... jeu et passera début de l'année prochaine à la vitesse supérieure. Elle permettra en effet aux développeurs de publier eux-mêmes leurs jeux et sur les rentrées ainsi générées, les développeurs en recevront nonante pour cent. Une hausse notoire par rapport à la règle 70/30 actuelle que Discord appliquait jusqu'à présent. "Il apparaît à présent que la distribution des jeux en 2018 n'a pas absorbé 30 pour cent des rentrées", écrit Jason Citron, CEO de Discord, dans un message posté sur son blog. Une nouvelle lutte pour attirer le joueurMaintenant que Discord se lance pleinement sur la vente de jeux, cela promet pas mal de captivantes passes d'armes au pays des plates-formes de jeux en ligne. Début décembre, Epic, le développeur du jeu Fortnite qui fait fureur actuellement, a aussi ouvert son propre magasin web. Les deux entreprises entendent ainsi proposer une alternative à Steam surtout, la plate-forme de jeux du développeur Valve, qui est depuis quelques années déjà le numéro un dans ce secteur. Steam n'avait guère de concurrents jusqu'il y a peu. Des développeurs en vue tels Blizzard conservent certes leur propre plate-forme de téléchargement, mais pour les petits développeurs, ce n'est pas tenable. Le plus modeste Itch.io offre bien une alternative, mais qui dessert surtout la niche très spécifique des jeux indépendants. Les deux nouvelles plates-formes disposent en tout cas déjà d'une large base de joueurs, que ce soit sous la forme d'utilisateurs de 'chat' dans le cas de Discord, ou de fans du jeu Fortnite dans le cas d'Epic. Les deux plates-formes veulent à présent faire la différence en étant aussi sympa que possible avec les développeurs, afin de les inciter à publier chez elles. Chez Epic, les développeurs reçoivent 88 pour cent des rentrées, alors que Discord promet désormais 90 pour cent "à tous les développeurs, petits ou grands", comme on peut lire sur le message posté. Cette dernière remarque est du reste une boutade lancée à l'adresse de Steam, qui avait fin novembre adapté son modèle commercial, afin de faire plaisir aux développeurs en vue. Steam conserve 30 pour cent des rentrées, sauf si un jeu se vend énormément. A partir de 50 millions de dollars de revenus, cette part se réduit à 20 pour cent par exemple. Il convient cependant d'écrire ici que Steam est aujourd'hui devenue une plate-forme très étoffée avec une très large base d'utilisateurs et tout un éventail de fonctions: du stockage en ligne, en passant par la sécurité, jusqu'à, disons, des... prix en euros. Sur ce plan, Discord et Epic ont encore pas mal de chemin à parcourir.