Connaître, c'est s'informer. Souvent, il s'agit de choses simples, mais depuis belle lurette, les entreprises éprouvent les plus grandes difficultés à passer correctement en vue toutes ces informations. C'est ce dont a aussi pris conscience Gary Vanbutsele de Whale: 'Souvent, beaucoup de données restent dans les têtes des directeurs et des collaborateurs plus anciens, ce qui fait que cette connaissance se perd, dès que ces gens quittent l'entreprise. Pas mal de données sont en général aussi propagées via un Google Drive ici, un OneDrive là-bas, ou encore un canal sur Slack ou un autre Microsoft Teams. Ce faisant, il est impossible de garder une vision d'ensemble, et la connaissance est irrémédiablement perdue.'

Extension Chrome

Vanbutsele a alors fait ce qu'un entrepreneur fait: il a pris le taureau par les cornes et a développé Whale. Il s'agit là d'une application web, dans laquelle est hébergée la connaissance, qui est ensuite répartie sous la forme de cartes-info pratiques, prêtes à l'emploi. 'Cela peut aller de réponses à des questions fréquemment posées jusqu'à des produits-infos. Tout ce qu'un collaborateur doit savoir, est agencé par le système', affirme Vanbutsele. Ensuite, ces données peuvent être diffusées aux équipes, là où c'est nécessaire, car Whale est aussi une extension Chrome, qui ajoute une couche de connaissance aux applis déjà utilisées par les équipes.

Beaucoup d'infos restent dans les têtes des directeurs et des collaborateurs plus anciens, ce qui fait que toute cette connaissance se perd, dès que ces gens quittent l'entreprise

Comme on est en 2020 et que tout le monde attend son salut de l'intelligence artificielle (AI), Whale nappe aussi toute cette connaissance d'une sauce AI. 'Notre AI est capable d'interpréter le contexte dans lequel vous travaillez - pensons à un programme mail, à un traitement de texte, à un outil CRM -, ce qui fait que l'info est accessible quasiment en temps réel. Comme vous ne devez vous-même pas saisir de commande de recherche, vous gagnez du temps et pouvez travailler plus rapidement', ajoute Vanbutsele.

Gary Vanbutsele (à droite), le fondateur de Whale., Whale
Gary Vanbutsele (à droite), le fondateur de Whale. © Whale

Avec cette solution SaaS lancée au début de cette année, Vanbutsele a entre-temps réussi à convaincre une première dizaine de clients. Il convient à présent d'accroître ce nombre. Dans ce but, le fondateur a déjà choisi sa niche. 'Nous ciblons principalement les entreprises technologiques en croissance rapide. Celles-ci disposent souvent déjà de nombreux outils, pour lesquels notre extension peut constituer un enrichissement. Nous observons que Whale est aussi utilisée par certains en tant qu'outil d'intégration ('onboarding') pour informer rapidement de nouvelles recrues sur ce qu'elles doivent savoir. Mais Whale convient tout aussi bien dans d'autres entreprises. C'est ainsi qu'un bureau comptable recourt à notre solution pour faire progresser leurs processus et directives dans leurs différents outils. Les use cases sont larges.'

Rapidement vers l'étranger

Pour progresser, Vanbutsele souhaite à présent d'abord cibler son propre réseau, mais aussi miser sur du 'contentmarketing' et des publicités en ligne: 'Nous avons l'ambition de nous tourner rapidement vers l'étranger.' Vanbutsele et ses associés ont investi conjointement déjà quelque 50.000 euros dans le développement. Avec 125.000 euros d'aide de VLAIO, les entrepreneurs veulent améliorer encore l'outil, afin de rechercher d'ici la fin de l'année du capital supplémentaire pour une expansion. 'Dans ce but, nous parlons non seulement avec des accélérateur potentiels, tels l'imec, mais nous envisageons aussi des business angels. Nous souhaitons recueillir en tout quelque 350.000 euros, notamment pour mener à bien l'intégration à d'autres applications.'

Whale

Siège social: Ronse (Renaix)

Nombre d'associés: 4

A la recherche de capital supplémentaire?: oui, 350.000 euros recherchés d'ici fin 2020

Site web: usewhale.io

Connaître, c'est s'informer. Souvent, il s'agit de choses simples, mais depuis belle lurette, les entreprises éprouvent les plus grandes difficultés à passer correctement en vue toutes ces informations. C'est ce dont a aussi pris conscience Gary Vanbutsele de Whale: 'Souvent, beaucoup de données restent dans les têtes des directeurs et des collaborateurs plus anciens, ce qui fait que cette connaissance se perd, dès que ces gens quittent l'entreprise. Pas mal de données sont en général aussi propagées via un Google Drive ici, un OneDrive là-bas, ou encore un canal sur Slack ou un autre Microsoft Teams. Ce faisant, il est impossible de garder une vision d'ensemble, et la connaissance est irrémédiablement perdue.'Vanbutsele a alors fait ce qu'un entrepreneur fait: il a pris le taureau par les cornes et a développé Whale. Il s'agit là d'une application web, dans laquelle est hébergée la connaissance, qui est ensuite répartie sous la forme de cartes-info pratiques, prêtes à l'emploi. 'Cela peut aller de réponses à des questions fréquemment posées jusqu'à des produits-infos. Tout ce qu'un collaborateur doit savoir, est agencé par le système', affirme Vanbutsele. Ensuite, ces données peuvent être diffusées aux équipes, là où c'est nécessaire, car Whale est aussi une extension Chrome, qui ajoute une couche de connaissance aux applis déjà utilisées par les équipes.Comme on est en 2020 et que tout le monde attend son salut de l'intelligence artificielle (AI), Whale nappe aussi toute cette connaissance d'une sauce AI. 'Notre AI est capable d'interpréter le contexte dans lequel vous travaillez - pensons à un programme mail, à un traitement de texte, à un outil CRM -, ce qui fait que l'info est accessible quasiment en temps réel. Comme vous ne devez vous-même pas saisir de commande de recherche, vous gagnez du temps et pouvez travailler plus rapidement', ajoute Vanbutsele.Avec cette solution SaaS lancée au début de cette année, Vanbutsele a entre-temps réussi à convaincre une première dizaine de clients. Il convient à présent d'accroître ce nombre. Dans ce but, le fondateur a déjà choisi sa niche. 'Nous ciblons principalement les entreprises technologiques en croissance rapide. Celles-ci disposent souvent déjà de nombreux outils, pour lesquels notre extension peut constituer un enrichissement. Nous observons que Whale est aussi utilisée par certains en tant qu'outil d'intégration ('onboarding') pour informer rapidement de nouvelles recrues sur ce qu'elles doivent savoir. Mais Whale convient tout aussi bien dans d'autres entreprises. C'est ainsi qu'un bureau comptable recourt à notre solution pour faire progresser leurs processus et directives dans leurs différents outils. Les use cases sont larges.'Pour progresser, Vanbutsele souhaite à présent d'abord cibler son propre réseau, mais aussi miser sur du 'contentmarketing' et des publicités en ligne: 'Nous avons l'ambition de nous tourner rapidement vers l'étranger.' Vanbutsele et ses associés ont investi conjointement déjà quelque 50.000 euros dans le développement. Avec 125.000 euros d'aide de VLAIO, les entrepreneurs veulent améliorer encore l'outil, afin de rechercher d'ici la fin de l'année du capital supplémentaire pour une expansion. 'Dans ce but, nous parlons non seulement avec des accélérateur potentiels, tels l'imec, mais nous envisageons aussi des business angels. Nous souhaitons recueillir en tout quelque 350.000 euros, notamment pour mener à bien l'intégration à d'autres applications.'