Sur la base de lancement 40 de Cap Canaveral, une fusée porteuse Falcon-9 est prête à s'envoler à 15H49' de notre heure. Son chargement se compose de soixante satellites pour Starlink. Il s'agit là d'une constellation que SpaceX est en train de déployer pour les besoins d'un internet à haut débit mondial pour lequel 180 satellites avaient précédemment déjà été lancés en trois étapes.

Le déchargement des 60 satellites se fera dans une orbite circulaire à quelque 290 km d'altitude et durera une heure environ. SpaceX entend récupérer le premier étage de sa fusée, ainsi que son nez. L'étage en question devrait atterrir sur la plate-forme à drones Of Course I Still Love You, et les deux moitiés du nez devraient, elles, être récupérées dans les filets de deux autres bateaux, Ms. Tree et Ms Chief. Le premier étage a du reste déjà été utilisé deux fois dans le passé. Ce genre de réutilisation réduit les coûts de lancement.

Sur la base de lancement 40 de Cap Canaveral, une fusée porteuse Falcon-9 est prête à s'envoler à 15H49' de notre heure. Son chargement se compose de soixante satellites pour Starlink. Il s'agit là d'une constellation que SpaceX est en train de déployer pour les besoins d'un internet à haut débit mondial pour lequel 180 satellites avaient précédemment déjà été lancés en trois étapes.Le déchargement des 60 satellites se fera dans une orbite circulaire à quelque 290 km d'altitude et durera une heure environ. SpaceX entend récupérer le premier étage de sa fusée, ainsi que son nez. L'étage en question devrait atterrir sur la plate-forme à drones Of Course I Still Love You, et les deux moitiés du nez devraient, elles, être récupérées dans les filets de deux autres bateaux, Ms. Tree et Ms Chief. Le premier étage a du reste déjà été utilisé deux fois dans le passé. Ce genre de réutilisation réduit les coûts de lancement.