Une fusée Falcon-9 de SpaceX a décollé à 16h20 HB de Cap Canaveral en Floride (sud-est des Etats-Unis), avec à son bord 53 satellites de Starlink, pesant chacun environ 260 kg. Le premier étage est revenu sur Terre environ neuf minutes plus tard et a atterri sur la plateforme Just Read The Instructions qui naviguait au large des côtes de la Floride dans l'océan Atlantique. Il s'agissait du treizième vol pour cet étage, ce qui constitue un record - avant un probable ultime lancement -, selon le site spécialisé space.com. Un quart d'heure environ après le décollage, le second étage de la fusée Falcon-9 a libéré 53 satellites de la constellation en cours de déploiement afin d'offrir un service Internet à haut débit partout sur la planète - mais surtout dans les zones les moins densément peuplées privées d'accès à l'internet.

Selon Starlink, 858 de ces engins ont déjà été lancés. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, SpaceX prévoit de disposer vers 2025 de 12.000 satellites, et à terme 42.000. Le lancement de dimanche était le 31e de l'année pour SpaceX, dont dix-huit au profit de Starlink. C'était aussi le 165e d'une fusée Falcon-9 - un lanceur réutilisable pour réduire les coûts - depuis 2010.

Une fusée Falcon-9 de SpaceX a décollé à 16h20 HB de Cap Canaveral en Floride (sud-est des Etats-Unis), avec à son bord 53 satellites de Starlink, pesant chacun environ 260 kg. Le premier étage est revenu sur Terre environ neuf minutes plus tard et a atterri sur la plateforme Just Read The Instructions qui naviguait au large des côtes de la Floride dans l'océan Atlantique. Il s'agissait du treizième vol pour cet étage, ce qui constitue un record - avant un probable ultime lancement -, selon le site spécialisé space.com. Un quart d'heure environ après le décollage, le second étage de la fusée Falcon-9 a libéré 53 satellites de la constellation en cours de déploiement afin d'offrir un service Internet à haut débit partout sur la planète - mais surtout dans les zones les moins densément peuplées privées d'accès à l'internet. Selon Starlink, 858 de ces engins ont déjà été lancés. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, SpaceX prévoit de disposer vers 2025 de 12.000 satellites, et à terme 42.000. Le lancement de dimanche était le 31e de l'année pour SpaceX, dont dix-huit au profit de Starlink. C'était aussi le 165e d'une fusée Falcon-9 - un lanceur réutilisable pour réduire les coûts - depuis 2010.