Sur le plan des jeux, le groupe se défend bien avec sa console PlayStation et ses activités apparentées. Sa division des jeux continue de croître, et Sony s'attend même à ce qu'elle représente un tiers du bénéfice total de l'entreprise pour la fin de l'année.

Sony enregistre peu de succès avec ses smartphones, mais un grand nombre d'autres fabricants de smartphones achètent chez elle des composants pour appareils photo de téléphones mobiles. Sa division des semi-conducteurs, dont dépendent ces activités, a dès lors le vent en poupe.

Au cours de son exercice 2017, qui s'est clôturé fin mars, Sony a enregistré un chiffre d'affaires de 7,6 billions de yens (62 milliards d'euros) en léger recul. Son bénéfice d'exploitation s'est établi à 288 milliards de yens, en légère régression également. Pour l'année fiscale en cours, Sony table sur une croissance de son chiffre d'affaires à 8 billions de yens et de son bénéfice d'exploitation à 500 milliards de yens.

Sur le plan des jeux, le groupe se défend bien avec sa console PlayStation et ses activités apparentées. Sa division des jeux continue de croître, et Sony s'attend même à ce qu'elle représente un tiers du bénéfice total de l'entreprise pour la fin de l'année.Sony enregistre peu de succès avec ses smartphones, mais un grand nombre d'autres fabricants de smartphones achètent chez elle des composants pour appareils photo de téléphones mobiles. Sa division des semi-conducteurs, dont dépendent ces activités, a dès lors le vent en poupe.Au cours de son exercice 2017, qui s'est clôturé fin mars, Sony a enregistré un chiffre d'affaires de 7,6 billions de yens (62 milliards d'euros) en léger recul. Son bénéfice d'exploitation s'est établi à 288 milliards de yens, en légère régression également. Pour l'année fiscale en cours, Sony table sur une croissance de son chiffre d'affaires à 8 billions de yens et de son bénéfice d'exploitation à 500 milliards de yens.