"SIE (Sony Interactive Entertainment) s'efforce d'assurer un haut niveau de satisfaction de ses clients, et nous allons donc commencer à offrir un remboursement intégral" aux joueurs, a écrit la division Jeux vidéo de Sony sur ses sites américain et australien, notamment.

Le jeu, réalisé par le polonais CD Projekt RED et sorti dans le monde entier le 10 décembre, sera aussi retiré du magasin en ligne "jusqu'à nouvel ordre", ajoute le communiqué. Cyberpunk 2077, jeu vidéo dystopique qui était très attendu, pousse très loin selon les médias spécialisés les limites de ce qui est possible techniquement aujourd'hui. Il a été "universellement acclamé" par les critiques, d'après le site metacritic.com.

Mais tous lui ont cependant reproché ses dysfonctionnements techniques, certains allant même jusqu'à suggérer aux consommateurs d'ajourner l'achat du jeu de plusieurs mois, le temps de voir les correctifs arriver. La sortie du jeu avait été retardée deux fois cette année et les développeurs contraints d'ajouter des avertissements quand un des critiques s'était plaint d'avoir connu une crise d'épilepsie. Le studio CD Projekt RED a présenté des excuses lundi, promettant de "résoudre les bugs" via des correctifs annoncés pour janvier et février afin "d'améliorer l'expérience" de jeu, tout en offrant de rembourser les joueurs ne souhaitant pas attendre.

Son président, Adam Kicinski, avait évoqué précédemment plus de huit millions de précommandes pour le jeu, le qualifiant de "résultat phénoménal", fonctionnant "très bien sur la plupart des configurations". Selon les estimations de la banque polonaise BOS, le budget de Cyberpunk 2077, basé sur un jeu de rôle imaginé par l'Américain Mike Pondsmith, est estimé à 1,2 milliard de zlotys (270 millions d'euros), ce qui ferait de Cyberpunk 2077 un des jeux vidéo les plus chers de l'histoire.

"SIE (Sony Interactive Entertainment) s'efforce d'assurer un haut niveau de satisfaction de ses clients, et nous allons donc commencer à offrir un remboursement intégral" aux joueurs, a écrit la division Jeux vidéo de Sony sur ses sites américain et australien, notamment.Le jeu, réalisé par le polonais CD Projekt RED et sorti dans le monde entier le 10 décembre, sera aussi retiré du magasin en ligne "jusqu'à nouvel ordre", ajoute le communiqué. Cyberpunk 2077, jeu vidéo dystopique qui était très attendu, pousse très loin selon les médias spécialisés les limites de ce qui est possible techniquement aujourd'hui. Il a été "universellement acclamé" par les critiques, d'après le site metacritic.com.Mais tous lui ont cependant reproché ses dysfonctionnements techniques, certains allant même jusqu'à suggérer aux consommateurs d'ajourner l'achat du jeu de plusieurs mois, le temps de voir les correctifs arriver. La sortie du jeu avait été retardée deux fois cette année et les développeurs contraints d'ajouter des avertissements quand un des critiques s'était plaint d'avoir connu une crise d'épilepsie. Le studio CD Projekt RED a présenté des excuses lundi, promettant de "résoudre les bugs" via des correctifs annoncés pour janvier et février afin "d'améliorer l'expérience" de jeu, tout en offrant de rembourser les joueurs ne souhaitant pas attendre.Son président, Adam Kicinski, avait évoqué précédemment plus de huit millions de précommandes pour le jeu, le qualifiant de "résultat phénoménal", fonctionnant "très bien sur la plupart des configurations". Selon les estimations de la banque polonaise BOS, le budget de Cyberpunk 2077, basé sur un jeu de rôle imaginé par l'Américain Mike Pondsmith, est estimé à 1,2 milliard de zlotys (270 millions d'euros), ce qui ferait de Cyberpunk 2077 un des jeux vidéo les plus chers de l'histoire.