Les services de diffusion du genre Netflix pour programmes TV et films, ainsi que les services de stockage dans le nuage (cloud) poussent comme des champignons actuellement et prennent des parts de marché aux disques physiques, qu'ils s'appellent CD, DVD ou Blu-ray.

Pourtant, s'il l'on en croit Sony et Panasonic, il y a encore de l'avenir pour les supports physiques de la vidéo. Les deux géants électroniques japonais vont ainsi mettre au point une 'nouvelle génération de disques optique' d'une capacité de 300 Go, soit six fois plus qu'un disque Blu-ray moyen.

Le disque optique de Sony et Panasonic devrait être prêt d'ici 2015.

Les services de diffusion du genre Netflix pour programmes TV et films, ainsi que les services de stockage dans le nuage (cloud) poussent comme des champignons actuellement et prennent des parts de marché aux disques physiques, qu'ils s'appellent CD, DVD ou Blu-ray. Pourtant, s'il l'on en croit Sony et Panasonic, il y a encore de l'avenir pour les supports physiques de la vidéo. Les deux géants électroniques japonais vont ainsi mettre au point une 'nouvelle génération de disques optique' d'une capacité de 300 Go, soit six fois plus qu'un disque Blu-ray moyen. Le disque optique de Sony et Panasonic devrait être prêt d'ici 2015.