Le fabricant de combinés Sony Ericsson scinde l'implantation du Benelux. La Belgique et le Luxembourg seront désormais commandés depuis la France. Les Pays-Bas, eux, seront intégrés à l'Allemagne.

En ce qui concerne le fabricant Sony Ericsson, le marché des gsm belgo-luxembourgeois sera désormais associé au marché français, pour ne former qu'un seul tout. Ce nouvel ensemble sera dirigé par Pierre Perron depuis le bureau parisien. Les Pays-Bas, eux, seront associés à l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche. Ces quatre marchés formeront une seule et même entité placée sous la responsabilité de Luc Van Huystee, à Dusseldorf.

À travers cette restructuration - qui doit être finalisée d'ici septembre - Sony Ericsson espère pouvoir créer davantage de synergie opérationnelle. Le bureau local belge, qui emploie sept collaborateurs, continuera d'exister, confirme Harold De Kort, porte-parole. Ce dernier ajoute que "les contacts locaux avec les opérateurs et distributeurs sont et demeurent particulièrement importants pour nos activités."

Le fabricant de combinés Sony Ericsson scinde l'implantation du Benelux. La Belgique et le Luxembourg seront désormais commandés depuis la France. Les Pays-Bas, eux, seront intégrés à l'Allemagne. En ce qui concerne le fabricant Sony Ericsson, le marché des gsm belgo-luxembourgeois sera désormais associé au marché français, pour ne former qu'un seul tout. Ce nouvel ensemble sera dirigé par Pierre Perron depuis le bureau parisien. Les Pays-Bas, eux, seront associés à l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche. Ces quatre marchés formeront une seule et même entité placée sous la responsabilité de Luc Van Huystee, à Dusseldorf. À travers cette restructuration - qui doit être finalisée d'ici septembre - Sony Ericsson espère pouvoir créer davantage de synergie opérationnelle. Le bureau local belge, qui emploie sept collaborateurs, continuera d'exister, confirme Harold De Kort, porte-parole. Ce dernier ajoute que "les contacts locaux avec les opérateurs et distributeurs sont et demeurent particulièrement importants pour nos activités."