Si la branche sans fil de SoftBank peut voler de ses propres ailes et que l'IPO est menée à bien, cela pourrait être la plus importante introduction en bourse japonaise sur une période de quasiment vingt années. L'entreprise jouirait aussi d'une plus grande autonomie.

SoftBank est un géant technologique que vous connaissez peut-être grâce au robot Pepper. Mais le groupe travaille surtout en coulisses. Le groupe possède notamment des participations dans le fabricant de puces ARM, dans le détaillant en ligne Alibaba et, depuis peu, aussi dans Uber. Il a créé en outre un fonds d'investissement de 93 milliards de dollars: Vision Fund, avec lequel il investit dans des startups actives en intelligence artificielle, robotique et appareils connectés.

A présent, le groupe SoftBank envisagerait de vendre trente pour cent de ses actions, afin de libérer ainsi 2 billions de yens (15 milliards d'euros) pour investir dans sa croissance et pour s'acheter le droit d'entrer dans des firmes IT étrangères. Pour mener à bien son IPO, l'entreprise doit encore recevoir l'aval du Tokyo Stock Exchange. L'unité sans fil devrait entrer à la Bourse de Tokyo d'ici l'automne, mais éventuellement aussi à l'étranger, notamment à Londres, selon le journal Nikkei.