La division mobile de SoftBank va entrer à la bourse de Tokyo, où elle sera cotée à partir du 19 décembre. Grâce à cette opération, l'entreprise pense pouvoir récolter 2.400 milliards de yens, soit quelque 18,6 milliards d'euros après conversion. L'ensemble de la branche mobile de SoftBank aurait ainsi une valeur marchande de 55,6 milliards d'euros après conversion.

Selon les documents remis à l'exploitant boursier au Japon, l'entreprise compte dans un premier temps sur un prix par action de 1.500 yens, soit 12 euros pièce. En tout, 1,6 milliard d'actions seront mises en vente.

L'argent récolté suite à cette entrée à la bourse serait investi dans des startups techniques/technologiques. Ces dernières années sous la direction du CEO Masayoshi Son, SoftBank est passée du statut d'acteur télécom qui a combattu avec succès le duopole nippon existant, à celui d'investisseur technique/technologique. L'entreprise a notamment investi dans Uber et dans le géant du e-commerce asiatique Alibaba, mais elle est également présente dans de plus petites entreprises de jeux et dans des firmes de robotique.

Précédemment déjà, des rumeurs avaient évoqué que SoftBank voulait recueillir jusqu'à 3.000 milliards de yens suite à une entrée à la bourse de sa division mobile. Le but serait de placer deux tiers des actions chez des investisseurs particuliers. SoftBank voudrait en effet leur permettre de tirer un meilleur rendement de leurs économies, à présent que les banques ne leur offrent plus guère d'intérêts.