Quelque quatre cents personnes ont vu et entendu Snowden expliquer via une connexion en direct avec le Festival des Libertés organisé dans le cadre du Théâtre National de Bruxelles pourquoi il avait dévoilé les pratiques de la NSA, son ex-employeur. 'J'ai décidé de dénoncer les programmes d'espionnage américains, parce que toutes les autorités trouvaient simplement normal d'intercepter notre trafic internet et téléphonique et de le partager avec d'autres services secrets', a affirmé le dénonciateur, cité par le journal De Morgen. 'C'est surtout après les attentats du 11/9 que ces programmes se sont toujours davantage amplifiés.'

Il insista également une fois encore sur le danger du cyber-espionnage: 'Notre communication est massivement échangée, soi-disant 'pour luter contre le terrorisme'. Cela n'a cependant pas encore pu déjouer le moindre attentat. Que font donc les autorités avec toutes ces informations?', peut-on encore lire dans De Morgen. 'Les cyber-attaques lancées contre nos infrastructures énergétiques ou nos systèmes bancaires peuvent causer davantage de dégâts que le terrorisme. Une seule personne peut détruire de millions de vies. Nous avons besoin d'agences qui n'interceptent pas notre communication, mais la sécurisent', a conclu Snowden.

C'est aujourd'hui même que sort 'Citizenfour', un documentaire de Laura Poitras consacré à Edward Snowden.