Snap, l'entreprise à l'initiative de l'appli Snapchat, confirme le rachat, mais sans donner de détails. Selon le site technologique ukrainien Ain, elle aurait versé 166 millions de dollars pour acquérir AI Factory.

La technologie de l'entreprise rachetée sera utilisée pour étendre la fonction Cameos de Snapchat. Celle-ci permet déjà de prendre une photo et de la faire retoucher automatiquement pour obtenir différentes expressions d'unvisage par exemple. Avec AI Factory, il est possible d'intégrer une vidéo de votre propre visage dans un autre vidéo.

Ce rachat intervient à un moment où Techcrunch annonce que son concurrent TikTok, qui appartient à la firme chinoise ByteDance, a mis au point sa propre technologie de 'deepfake', qui permet aussi d'insérer un visage spécifique dans une autre vidéo. Il s'agit dans ce cas d'une série de vidéos sélectionnées par TikTok même.

L'évolution de la reconnaissance faciale et du traitement automatique de la vidéo pose question. Avec un logiciel ad hoc et un puissant ordinateur, il est dès à présent possible de manipuler relativement aisément une vidéo et faire dire ou faire des choses par exemple par quelqu'un. La crainte générale existe que la technologie intégrée à des applis populaires comme TikTok ou Snapchat fasse en sorte que les vidéos hyper-truquées soient de plus en plus nombreuses à l'avenir.

Snap, l'entreprise à l'initiative de l'appli Snapchat, confirme le rachat, mais sans donner de détails. Selon le site technologique ukrainien Ain, elle aurait versé 166 millions de dollars pour acquérir AI Factory.La technologie de l'entreprise rachetée sera utilisée pour étendre la fonction Cameos de Snapchat. Celle-ci permet déjà de prendre une photo et de la faire retoucher automatiquement pour obtenir différentes expressions d'unvisage par exemple. Avec AI Factory, il est possible d'intégrer une vidéo de votre propre visage dans un autre vidéo.Ce rachat intervient à un moment où Techcrunch annonce que son concurrent TikTok, qui appartient à la firme chinoise ByteDance, a mis au point sa propre technologie de 'deepfake', qui permet aussi d'insérer un visage spécifique dans une autre vidéo. Il s'agit dans ce cas d'une série de vidéos sélectionnées par TikTok même.L'évolution de la reconnaissance faciale et du traitement automatique de la vidéo pose question. Avec un logiciel ad hoc et un puissant ordinateur, il est dès à présent possible de manipuler relativement aisément une vidéo et faire dire ou faire des choses par exemple par quelqu'un. La crainte générale existe que la technologie intégrée à des applis populaires comme TikTok ou Snapchat fasse en sorte que les vidéos hyper-truquées soient de plus en plus nombreuses à l'avenir.