Si cela s'avérait nécessaire? Absolument, selon le CEO Mathieu de Lophem (ex-Deliveroo): 'Saviez-vous que Bruxelles fait partie du top quinze des villes où l'on perd de nombreuses heures dans le trafic: pas moins de 195 heures par an! Et si cela ne vous impressionne pas encore vraiment, sachez que cela a aussi un coût. Les problèmes de circulation représentent à coup sûr 1 à 2 pour cent du BIP, soit quelque 4 à 8 milliards d'euros. Ils impactent aussi la santé, car les gens qui sont souvent bloqués dans le trafic, courent jusqu'à trente pour cent de risque en plus de faire un burn-out. Quand on pense qu'une voiture ne roule pas non plus pendant quasiment 95 pour cent du temps, la solution est claire: nous devons nous déplacer différemment autant que possible. Des études montrent en effet que si l'on retirait dix pour cent de voitures du trafic, la fluidité s'améliorerait de 40 pour cent.'

Il va de soi que Skipr ne peut résoudre l'ensemble de la problématique, mais 'nous voulons participer à la solution', affirme de Lophem. 'En proposant une appli axée sur la multi-modalité et incitant les gens à renoncer à leur voiture. Nous savons ce qui pourrait les amener à prendre cette décision: la solution ne peut être plus coûteuse, elle doit être aussi rapide, voire plus rapide que la voiture, et elle doit être confortable. C'est possible. Si vous prenez en compte tous les coûts liés à la voiture, vous vous en tirerez certainement mieux en recourant aux transports publics, aux vélos partagés et à d'autres moyens de ce genre. Et quand on sait que la vitesse moyenne d'une voiture à Bruxelles est de 11,5 kilomètres à l'heure, quasiment chaque alternative s'avère plus rapide.'

Reste alors le confort. Ici, Skipr entend faire la différence en combinant toutes les options de transport et en déterminant pour vous ce dont vous avez besoin pour vous rendre le plus rapidement possible à destination. 'Cela peut être une combinaison de trottinette électrique, de transport public et d'une voiture Poppy par exemple', explique de Lophem. 'Et en rendant abordables le plus possible de ces options via notre appli, nous voulons simplifier le tout. Vous pouvez même vous permettre d'oublier d'emporter de l'argent ou votre carte bancaire.'

Skipr propose de nombreuses possibilités de transport. 'Tant la SNCB que De Lijn, Poppy et Uber se retrouvent dans notre offre, et notre appli vous permet aussi de réserver directement. Les bus de la STIB et des TEC peuvent aussi être repris dans notre calcul de trajet, mais vous devrez encore prendre un ticket à part, tout comme pour les vélos partagés de Villo, Velo et JUMP, C'est cette inter-modalité qui nous rend si uniques, de même que notre manière de vous aider en devenant votre copilote. Je peux même m'imaginer que vous connectiez votre agenda à notre appli, afin qu'elle délimite un trajet en temps voulu et sans intermédiaire, qu'elle réserve des trottinettes partagées ou autres, afin que vous arriviez sans problème à votre réunion.'

Skipr a été lancée en janvier sous l'appellation Pikaway. Après un changement de nom, l'appli est disponible depuis le 25 juin dans les boutiques Android et Apple. 'Dix jours plus tard, nous avions déjà 3.500 installations et 3.000 inscriptions', déclare encore le CEO. 'Nous disposons à présent d'un plan marketing, qui mise surtout sur la performance, en vue de croître aussi vite que possible. Nous nous en tenons à des objectifs stricts et voulons d'ici la fin de l'année attirer à coup sûr 70.000 utilisateurs actifs.'

Skipr engrange de l'argent en prenant une commission sur chaque transaction effectuée via l'appli avec une entreprise privée. 'Nous ne le faisons pas avec des firmes publiques', précise de Lophem.

Utilisateurs professionnels

Le 12 septembre, Skipr lancera également une offre professionnelle et sera ainsi, à l'entendre, unique en son genre. Grâce à l'arrivée du budget mobilité notamment, Skipr pourra aisément y capitaliser.

"Le budget mobilité est un incroyable pas en avant dans la résolution de la problématique de la mobilité. Il est bon de constater que la Belgique donne ici le ton en Europe", ajoute encore de Lophem. "Nous espérons que ce type de stimulant pourra être étendu à tous les travailleurs en Belgique, afin de rendre fiscalement attractives les options de mobilité alternatives pour tout un chacun."

Concrètement, avec Skipr for Business, tous les frais généraux de mobilité sont conservés en un point central et transcrits sur une facture unique. Cela représente donc une économie de temps au niveau des notes de frais. Accenture, Securex entre autres ont actuellement un projet-pilote en cours avec Skipr.

Skipr a progressé dans le sillage de Lab Box, le projet incubateur du distributeur automobile D'Ieteren. C'est du reste avec de l'argent de cette dernière entreprise que de Lophem a pu développer sa start-up: 'Nous voulons à présent nous étendre rapidement dans le reste de l'Europe. Je prévois donc que d'ici la fin de l'année, nous rechercherons du capital externe. Nous devrons encore décider auprès de qui, mais il s'agira d'un montant significatif. Nous espérons surtout trouver des partenaires, qui apporteront aussi directement la connaissance requise en la matière.'

Skipr

Siège social: Bruxelles

A la recherche de capital supplémentaire: oui, une phase de capitalisation se prépare.

Site web:www.skipr.co