Sigma Conso est spécialisée en 'corporate performance management' (CPM) et propose de la consultance, des formations et des logiciels en la matière (comme le rapportage financier). La firme existe depuis 2002 et occupe aujourd'hui 65 personnes, en ce compris le personnel de l'entreprise rachetée. L'année dernière, l'investisseur Fortino Capital avait pris une participation dans Sigma Conso avec l'objectif d'avoir une croissance davantage organique et structurelle. Entre-temps, le conseil d'administration et la direction ont aussi été étoffés par quelques personnes expérimentées.

Aujourd'hui, l'entreprise rachète Sigma Conso Asia. Cette dernière, un distributeur local de Sigma Conso depuis 2010, représente au départ de Singapour (mais elle possède aussi des filiales en Malaisie et en Indonésie) deux millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaire. Cela peut sembler étonnant, car l'entreprise est présente depuis assez longtemps déjà dans cette partie du monde grâce au distributeur, mais le CEO Dominique Galloy considère cette opération comme une façon d'encore mieux supporter les clients dans la région.

'Le distributeur connaît un grand succès avec une cinquantaine de clients importants (Sigma Conso en possède elle-même environ six cents, ndlr). Grâce à ce rachat, nous pourrons offrir un meilleur service à la clientèle, ériger des centres de données à Singapore et en Australie et proposer aussi un support 24/7 plus fluide. Mais cela signifie également que les gens qui nous rejoignent à présent, pourront co-déterminer les priorités dans nos gammes de produits. Il en résultera que nous pourrons mieux répondre à l'ensemble des besoins des clients asiatiques.'

Ajustables

Galloy fait observer que les produits et services seront facilement ajustables à d'autres régions: 'Le grand avantage du rapportage financier, c'est qu'il y a là beaucoup de normes internationales telles l'IFRS. Il n'en va pas autrement en Asie qu'en Europe. Mais cela nous permet également de traduire sans trop de problèmes en bahasa (indonésien) nos logiciels pour l'Indonésie.'

'Tout bien considéré, il s'agit des même processus, par lesquels on puise des chiffres de systèmes EPR, avant de les structurer et de les traiter. Plusieurs codes sont peut-être différents au niveau local, mais nous le prévoyons dans nos outils. L'extension vers de nouveaux pays ne demande donc pas de travail de développement supplémentaire.'

France, Scandinavie et Allemagne

Pour l'entreprise de Galloy, ce rachat en Asie n'est pas la seule étape: 'Nous voulons bâtir notre propre filiale en Allemagne cette année et envisageons actuellement des rachats en France et en Scandinavie.' Et de faire observer que les deux derniers sont encore loin d'être définitifs: 'Il faut aussi une complémentarité, qu'elle soit géographique ou qu'elle apporte un plus à nos produits et services.'

Le focus est donc surtout en Europe et en Asie. 'Nous sommes également actifs dans des pays africains comme la Tunisie, le Maroc ou la Côte d'Ivoire, où nous disposons d'un partenaire pour la distribution, mais pour ce qui est des nouvelles filiales, nous nous concentrons surtout sur l'Europe et le sud-est asiatique.'

Même les Etats-Unis ne figurent pas directement sur la liste des extensions. 'Je ne dis jamais jamais. Via Fortino, nous entretenons des contacts avec d'autres firmes qui y sont actives. Il se peut donc que cela se fasse un jour peut-être, mais cela n'est pour l'instant pas au planning.'

Sigma Conso est spécialisée en 'corporate performance management' (CPM) et propose de la consultance, des formations et des logiciels en la matière (comme le rapportage financier). La firme existe depuis 2002 et occupe aujourd'hui 65 personnes, en ce compris le personnel de l'entreprise rachetée. L'année dernière, l'investisseur Fortino Capital avait pris une participation dans Sigma Conso avec l'objectif d'avoir une croissance davantage organique et structurelle. Entre-temps, le conseil d'administration et la direction ont aussi été étoffés par quelques personnes expérimentées.Aujourd'hui, l'entreprise rachète Sigma Conso Asia. Cette dernière, un distributeur local de Sigma Conso depuis 2010, représente au départ de Singapour (mais elle possède aussi des filiales en Malaisie et en Indonésie) deux millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaire. Cela peut sembler étonnant, car l'entreprise est présente depuis assez longtemps déjà dans cette partie du monde grâce au distributeur, mais le CEO Dominique Galloy considère cette opération comme une façon d'encore mieux supporter les clients dans la région.'Le distributeur connaît un grand succès avec une cinquantaine de clients importants (Sigma Conso en possède elle-même environ six cents, ndlr). Grâce à ce rachat, nous pourrons offrir un meilleur service à la clientèle, ériger des centres de données à Singapore et en Australie et proposer aussi un support 24/7 plus fluide. Mais cela signifie également que les gens qui nous rejoignent à présent, pourront co-déterminer les priorités dans nos gammes de produits. Il en résultera que nous pourrons mieux répondre à l'ensemble des besoins des clients asiatiques.'AjustablesGalloy fait observer que les produits et services seront facilement ajustables à d'autres régions: 'Le grand avantage du rapportage financier, c'est qu'il y a là beaucoup de normes internationales telles l'IFRS. Il n'en va pas autrement en Asie qu'en Europe. Mais cela nous permet également de traduire sans trop de problèmes en bahasa (indonésien) nos logiciels pour l'Indonésie.''Tout bien considéré, il s'agit des même processus, par lesquels on puise des chiffres de systèmes EPR, avant de les structurer et de les traiter. Plusieurs codes sont peut-être différents au niveau local, mais nous le prévoyons dans nos outils. L'extension vers de nouveaux pays ne demande donc pas de travail de développement supplémentaire.'France, Scandinavie et AllemagnePour l'entreprise de Galloy, ce rachat en Asie n'est pas la seule étape: 'Nous voulons bâtir notre propre filiale en Allemagne cette année et envisageons actuellement des rachats en France et en Scandinavie.' Et de faire observer que les deux derniers sont encore loin d'être définitifs: 'Il faut aussi une complémentarité, qu'elle soit géographique ou qu'elle apporte un plus à nos produits et services.'Le focus est donc surtout en Europe et en Asie. 'Nous sommes également actifs dans des pays africains comme la Tunisie, le Maroc ou la Côte d'Ivoire, où nous disposons d'un partenaire pour la distribution, mais pour ce qui est des nouvelles filiales, nous nous concentrons surtout sur l'Europe et le sud-est asiatique.'Même les Etats-Unis ne figurent pas directement sur la liste des extensions. 'Je ne dis jamais jamais. Via Fortino, nous entretenons des contacts avec d'autres firmes qui y sont actives. Il se peut donc que cela se fasse un jour peut-être, mais cela n'est pour l'instant pas au planning.'