Selon Lansweeper, 55 pour cent des PC d'entreprise ne peuvent pas mettre automatiquement à niveau vers Windows 11. Le principal obstacle réside dans le modèle de CPU utilisé (55,6 pour cent ne suffisent pas) ou dans le besoin de TPM. Dans ce dernier cas, quelque 19 pour cent échouent au test, et 28 pour cent ne sont pas compatibles ou activés.

En soi, il ne s'agit pas d'une grande surprise, parce que Windows 11 a des exigences système très spécifiques et n'a été annoncé qu'en toute dernière minute. De nombreux fabricants de hardware ont par conséquent tardivement préparé des systèmes entièrement compatibles avec Windows 11, ce qui fait qu'il faut encore attendre un certain temps avant qu'ils ne débarquent dans les bureaux.

Mais la donnée la plus singulière révélée par l'étude effectuée par Lansweeper, c'est que Windows 11 n'équipe qu'1,44 pour cent des appareils. Il y a trois mois, on n'en était encore qu'à un-demi pour cent. Voilà qui mérite d'être nuancé et qui n'est en fait pas représentatif.

Entreprises vs consommateurs

Lansweeper a collecté ses données auprès de quelque trente millions d'appareils dans soixante mille entreprises, des firmes qui utilisent probablement Lansweeper. L'éditeur en conclut qu'aujourd'hui encore, 80,34 pour cent des ordinateurs tournent sur Windows 10 et 4,7 autres pour cent sur Windows 7, lequel n'est plus supporté. Même Windows 8 (1,99 pour cent) et Windows XP (1,71 pour cent) font mieux que Windows 11.

La principale nuance à apporter ici, c'est qu'il s'agit de chiffres provenant d'environnements professionnels. Même si Windows 11 est disponible depuis plus de six mois déjà, les départements IT patientent traditionnellement toujours un peu, avant de migrer massivement vers un nouveau système d'exploitation. Ils veulent en effet s'assurer que le nouveau système est suffisamment mature, mais aussi que leurs propres logiciels tournent parfaitement sur le nouvel OS, avant une mise à niveau générale. D'un point de vue historique, les grandes vagues de mises à niveau dans les entreprises ne se sont manifestées qu'après l'apparition d'un premier Service Pack (une mise à jour majeure sortie au bout d'1 à 2 ans dans le cas de Windows XP notamment).

Pas 1,44, mais 8,45 pour cent

Pour obtenir une image plus précise de la popularité de Windows 11, il convient donc de prendre en considération tant les utilisateurs professionnels que les consommateurs. C'est précisément ce que fait Statcounter, qui collecte des données sur le système d'exploitation sur base d'une analyse de deux millions de sites environ. Il est donc question de PC activement utilisés par les gens.

On y apprend qu'en mars 2022, Windows 11 tournait au niveau mondial sur quelque 8,45 pour cent des appareils, contre 74,82 pour cent pour Windows 10 et 12,11 pour cent pour Windows 7.

Si on prend en compte la Belgique, le pays fait un peu mieux avec Windows 11 installé sur 8,81 pour cent des ordinateurs. Il est de ce fait le deuxième système d'exploitation Windows le plus populaire après Windows 10 (84,29 pour cent). Chez nous, Windows 7 tourne encore sur 3,49 pour cent des appareils, suivi par Windows 8.1 (tout juste un peu moins de 3 pour cent) et Windows 8 (0,28 pour cent).

Les données de Lansweeper ne sont pas fautives - que cela soit bien clair! -, mais elles ne sont en aucun cas représentatives de l'ensemble des appareils Windows. En même temps, il n'y a actuellement aucun signe indiquant que même pas deux pour cent des ordinateurs d'entreprise tournent sur Windows 11. Il n'est en effet pas rare que les entreprises patientent avant de mettre à niveau. Or le lancement subit et les exigences système quelque peu plus complexes ne sont pas propices à un tel processus.

Selon Lansweeper, 55 pour cent des PC d'entreprise ne peuvent pas mettre automatiquement à niveau vers Windows 11. Le principal obstacle réside dans le modèle de CPU utilisé (55,6 pour cent ne suffisent pas) ou dans le besoin de TPM. Dans ce dernier cas, quelque 19 pour cent échouent au test, et 28 pour cent ne sont pas compatibles ou activés.En soi, il ne s'agit pas d'une grande surprise, parce que Windows 11 a des exigences système très spécifiques et n'a été annoncé qu'en toute dernière minute. De nombreux fabricants de hardware ont par conséquent tardivement préparé des systèmes entièrement compatibles avec Windows 11, ce qui fait qu'il faut encore attendre un certain temps avant qu'ils ne débarquent dans les bureaux.Mais la donnée la plus singulière révélée par l'étude effectuée par Lansweeper, c'est que Windows 11 n'équipe qu'1,44 pour cent des appareils. Il y a trois mois, on n'en était encore qu'à un-demi pour cent. Voilà qui mérite d'être nuancé et qui n'est en fait pas représentatif.Lansweeper a collecté ses données auprès de quelque trente millions d'appareils dans soixante mille entreprises, des firmes qui utilisent probablement Lansweeper. L'éditeur en conclut qu'aujourd'hui encore, 80,34 pour cent des ordinateurs tournent sur Windows 10 et 4,7 autres pour cent sur Windows 7, lequel n'est plus supporté. Même Windows 8 (1,99 pour cent) et Windows XP (1,71 pour cent) font mieux que Windows 11.La principale nuance à apporter ici, c'est qu'il s'agit de chiffres provenant d'environnements professionnels. Même si Windows 11 est disponible depuis plus de six mois déjà, les départements IT patientent traditionnellement toujours un peu, avant de migrer massivement vers un nouveau système d'exploitation. Ils veulent en effet s'assurer que le nouveau système est suffisamment mature, mais aussi que leurs propres logiciels tournent parfaitement sur le nouvel OS, avant une mise à niveau générale. D'un point de vue historique, les grandes vagues de mises à niveau dans les entreprises ne se sont manifestées qu'après l'apparition d'un premier Service Pack (une mise à jour majeure sortie au bout d'1 à 2 ans dans le cas de Windows XP notamment).Pour obtenir une image plus précise de la popularité de Windows 11, il convient donc de prendre en considération tant les utilisateurs professionnels que les consommateurs. C'est précisément ce que fait Statcounter, qui collecte des données sur le système d'exploitation sur base d'une analyse de deux millions de sites environ. Il est donc question de PC activement utilisés par les gens.On y apprend qu'en mars 2022, Windows 11 tournait au niveau mondial sur quelque 8,45 pour cent des appareils, contre 74,82 pour cent pour Windows 10 et 12,11 pour cent pour Windows 7.Si on prend en compte la Belgique, le pays fait un peu mieux avec Windows 11 installé sur 8,81 pour cent des ordinateurs. Il est de ce fait le deuxième système d'exploitation Windows le plus populaire après Windows 10 (84,29 pour cent). Chez nous, Windows 7 tourne encore sur 3,49 pour cent des appareils, suivi par Windows 8.1 (tout juste un peu moins de 3 pour cent) et Windows 8 (0,28 pour cent).Les données de Lansweeper ne sont pas fautives - que cela soit bien clair! -, mais elles ne sont en aucun cas représentatives de l'ensemble des appareils Windows. En même temps, il n'y a actuellement aucun signe indiquant que même pas deux pour cent des ordinateurs d'entreprise tournent sur Windows 11. Il n'est en effet pas rare que les entreprises patientent avant de mettre à niveau. Or le lancement subit et les exigences système quelque peu plus complexes ne sont pas propices à un tel processus.