Quiconque a... survécu au confinement printanier en se réfugiant sur une île virtuelle dans Animal Crossing, a déjà pu vous le dire, mais cela se confirme: les jeux vidéo peuvent s'avérer bénéfiques pour le bien-être mental. C'est à cette conclusion que sont arrivés aussi les chercheurs de l'Oxford Internet Institute.

Dans le cadre de leur étude, ils ont examiné deux jeux, à savoir Animal Crossing de Nintendo et jeu de stratégie Plants vs Zombies de l'éditeur EA. Ils se sont particulièrement intéressés à la durée consacrée par des personnes à ces jeux et leur ont demandé comment ils se sentaient.

L'étude a été réalisée auprès de 3.274 adultes, et les données proviennent des éditeurs des jeux envisagés. "Si quelqu'un joue chaque jour quatre heures durant à Animal Crossing, il y a de fortes chances qu'il se sente significativement mieux dans sa peau que d'autres qui ne le font pas", affirme le professeur Andrew Prsyblylski, "mais cela ne signifie pas qu'Animal Crossing rende en soi les gens plus heureux."

Des études antérieures indiquaient pourtant souvent que les personnes qui jouaient régulièrement, étaient un peu moins heureux. Les fonctions sociales dans les deux jeux envisagés pourraient faire la différence, selon Prsybylski: "Cela agit comme une sorte de refroidisseur par eau numérique." Autre chose encore: les personnes interrogées, qui jouaient pour évacuer leur stress, enregistraient moins de résultats positifs.

Quiconque a... survécu au confinement printanier en se réfugiant sur une île virtuelle dans Animal Crossing, a déjà pu vous le dire, mais cela se confirme: les jeux vidéo peuvent s'avérer bénéfiques pour le bien-être mental. C'est à cette conclusion que sont arrivés aussi les chercheurs de l'Oxford Internet Institute.Dans le cadre de leur étude, ils ont examiné deux jeux, à savoir Animal Crossing de Nintendo et jeu de stratégie Plants vs Zombies de l'éditeur EA. Ils se sont particulièrement intéressés à la durée consacrée par des personnes à ces jeux et leur ont demandé comment ils se sentaient.L'étude a été réalisée auprès de 3.274 adultes, et les données proviennent des éditeurs des jeux envisagés. "Si quelqu'un joue chaque jour quatre heures durant à Animal Crossing, il y a de fortes chances qu'il se sente significativement mieux dans sa peau que d'autres qui ne le font pas", affirme le professeur Andrew Prsyblylski, "mais cela ne signifie pas qu'Animal Crossing rende en soi les gens plus heureux."Des études antérieures indiquaient pourtant souvent que les personnes qui jouaient régulièrement, étaient un peu moins heureux. Les fonctions sociales dans les deux jeux envisagés pourraient faire la différence, selon Prsybylski: "Cela agit comme une sorte de refroidisseur par eau numérique." Autre chose encore: les personnes interrogées, qui jouaient pour évacuer leur stress, enregistraient moins de résultats positifs.