Le contrat-cadre signé avec l'institut de recherche flamand VITO a une durée de quatre ans, mais peut être prolongé de trois années supplémentaires. En tout, la valeur du contrat oscille entre huit et dix millions d'euros. Dans un premier temps, il portera sur le centre de données de VITO, mais d'autres services publics flamands, administrations locales et provinciales et institutions publiques pourront utiliser eux aussi ce matériel et ces logiciels.

Le centre de données de VITO se compose actuellement de six cents serveurs physiques d'une capacité en ligne de 3,5 péta-octets, plus 5 autres péta-octets en données d'archives.

Via sa branche ICT (l'entreprise SAIT rachetée en 2014), Securitas était déjà active chez VITO. Le nouveau contrat est en fait une extension, puisque des services tels la consultance, les audits, des installations et la maintenance viennent à présent s'ajouter. Securitas y proposera la technologie de différents vendeurs.

Le contrat-cadre signé avec l'institut de recherche flamand VITO a une durée de quatre ans, mais peut être prolongé de trois années supplémentaires. En tout, la valeur du contrat oscille entre huit et dix millions d'euros. Dans un premier temps, il portera sur le centre de données de VITO, mais d'autres services publics flamands, administrations locales et provinciales et institutions publiques pourront utiliser eux aussi ce matériel et ces logiciels.Le centre de données de VITO se compose actuellement de six cents serveurs physiques d'une capacité en ligne de 3,5 péta-octets, plus 5 autres péta-octets en données d'archives.Via sa branche ICT (l'entreprise SAIT rachetée en 2014), Securitas était déjà active chez VITO. Le nouveau contrat est en fait une extension, puisque des services tels la consultance, les audits, des installations et la maintenance viennent à présent s'ajouter. Securitas y proposera la technologie de différents vendeurs.