L'accord a été baptisé 'Embrace' (accolade) et prévoit que les deux entreprises aident les clients de SAP, afin de faire tourner leurs charges de travail sur des serveurs hébergés, supportés par la base de données S/4HANA de SAP. Grâce à cette collaboration, SAP doublerait ses commandes 'cloud' au troisième trimestre, selon l'agence de presse Reuters. L'accord devrait surtout aider à guérir une ancienne 'blessure' des clients SAP, à savoir qu'il leur est plutôt malaisé de migrer des logiciels sur site traditionnels de SAP vers un service 'cloud'.

SAP et Microsoft collaborent depuis assez longtemps déjà, même si SAP supporte également des services hébergés dans Google et Amazon Web Services. La firme allemande possède par ailleurs aussi sa propre gamme 'cloud', mais elle pense engranger davantage de succès en suivant cette nouvelle voie.