Nonobstant des rumeurs préalables, Samsung n'arrête pas complètement le Blu-ray au niveau mondial, mais aux Etats-Unis, l'entreprise renonce en tout cas à commercialiser ses lecteurs 4K. Elle avait introduit ses deux derniers modèles en 2017. Le nouveau modèle, qui était prévu pour cette année, a été interrompu, selon Forbes.

Bien que Samsung n'ait encore rien déclaré à CNET à propos d'un arrêt à l'échelle mondiale, sa décision actuelle semble marquer le début de la fin pour le Blu-ray. Précédemment déjà, son concurrent Oppo avait annoncé qu'il renonçait à ce marché.

Le Blu-ray est le successeur du DVD et est notamment utilisé comme support de films HD (et entre-temps aussi 4K). Ces disques sont aussi employés comme supports de jeux pour la Xbox One ou la PlayStation 4.

Même si Samsung ne donne pas une raison formelle de son arrêt dans le domaine, elle semble avoir été motivée par la diffusion vidéo. Aujourd'hui en effet, il est possible de disposer à la maison de la vidéo 4K grâce aux TV intelligentes, à l'Apple TV ou au Chromecast en combinaison avec des services vidéo tels Netflix, Amazon Prime, voire une plate-forme gratuite comme YouTube.

Cette raison est du reste partiellement étayée par les chiffres publiés par le Digital Entertainment Group, qui collecte les résultats du marché américain. On y observe que les ventes principales (et les seuls qui soient en croissance) émanent des canaux numériques tels les abonnements streaming.

Cela ne signifie cependant pas que le Blu-ray soit dès à présent condamné à disparaître. Des films et séries dans ce format seront encore et toujours vendus et ce, pendant quelque temps encore. Mais ils intéressent surtout un public de niche, alors que le grand public évolue vers le streaming par facilité d'emploi et grâce à de nouveaux modèles commerciaux (un coût d'abonnement mensuel plutôt qu'un paiement par film).