Au terme d'une longue lutte en matière de brevets, Apple et HTC ont trouvé un accord à l'amiable plus tôt ce mois-ci. Un juge américain a à présent sommé Apple de faire connaître les détails de cet accord à Samsung, qui est elle aussi impliquée dans une guerre des brevets de longue haleine avec Apple.

L'arrangement entre Apple et HTC a été conclu le 10 novembre et porte sur une convention de licences entre les deux parties pour les dix prochaines années. La rumeur selon laquelle HTC devrait débourser à Apple 6 à 8 dollars par smartphone produit a été qualifiée de "scandaleuse" par son CEO, Peter Chou.

Samsung a introduit une demande de consultation de l'accord signé entre Apple et HTC car le producteur de hardware sud-coréen est "pratiquement certain" que les détails de cet arrangement peuvent s'avérer intéressants pour les procès futurs opposant Samsung à Apple. Un juge américain a marqué son accord et contraint à présent Apple à transmettre dans les plus brefs délais une copie de l'accord à Samsung.

Le litige en matière de brevets qui oppose Apple à Samsung poursuit néanmoins son cours. En août, Samsung avait encore été contrainte de verser 1 milliard de dollars à Apple, mais entre-temps, Samsung a encore ajouté toute une série de nouveaux modèles (iPod Touch 5, nouveaux iPad et iPad Mini) à sa mini-liste d'appareils Apple qui enfreindraient des brevets Samsung.

Au terme d'une longue lutte en matière de brevets, Apple et HTC ont trouvé un accord à l'amiable plus tôt ce mois-ci. Un juge américain a à présent sommé Apple de faire connaître les détails de cet accord à Samsung, qui est elle aussi impliquée dans une guerre des brevets de longue haleine avec Apple. L'arrangement entre Apple et HTC a été conclu le 10 novembre et porte sur une convention de licences entre les deux parties pour les dix prochaines années. La rumeur selon laquelle HTC devrait débourser à Apple 6 à 8 dollars par smartphone produit a été qualifiée de "scandaleuse" par son CEO, Peter Chou. Samsung a introduit une demande de consultation de l'accord signé entre Apple et HTC car le producteur de hardware sud-coréen est "pratiquement certain" que les détails de cet arrangement peuvent s'avérer intéressants pour les procès futurs opposant Samsung à Apple. Un juge américain a marqué son accord et contraint à présent Apple à transmettre dans les plus brefs délais une copie de l'accord à Samsung. Le litige en matière de brevets qui oppose Apple à Samsung poursuit néanmoins son cours. En août, Samsung avait encore été contrainte de verser 1 milliard de dollars à Apple, mais entre-temps, Samsung a encore ajouté toute une série de nouveaux modèles (iPod Touch 5, nouveaux iPad et iPad Mini) à sa mini-liste d'appareils Apple qui enfreindraient des brevets Samsung.