Le montant du contrat n'a pas été communiqué, mais Samsung est la première entreprise à adhérer à l'Audi Progressive Semiconductor Program, et elle fournira donc notamment des puces de mémoire LPDDR4 RRAM de type 20 nanomètres et eMMC (embedded multimedia card) de 10 nanomètres. Ces puces seront utilisées dans le futur système d'infos/loisirs, dans le tableau de bord et dans le système d'assistance poussée au pilotage (ADAS).

L'annonce de cet accord est étonnante dans la mesure où les constructeurs automobiles ne débordent pas toujours d'enthousiasme à divulguer les noms de leurs fournisseurs. Pour Samsung, cette transaction s'avère surtout intéressante parce qu'elle lui permet de se focaliser sur des segments de marché autres que le segment technologique.