Samsung n'est pas parvenue à résoudre les problèmes d'accus et a finalement décidé de renoncer au smartphone à grand écran, qui aurait dû concurrencer l'iPhone 7 de l'entreprise américaine Apple, ainsi que d'autres smartphones du segment supérieur du marché.

Cette nuit, la vente et l'échange des appareils précédemment vendus ont déjà été arrêtés. L'entreprise sud-coréenne a également demandé aux utilisateurs d'éteindre l'appareil pour éviter tout danger de combustion.

L'arrêt de la production est une mesure radicale et intervient après que des appareils de remplacement que Samsung avait fourni aux propriétaires d'un Galaxy Note 7 original, aient présenté les mêmes défauts au niveau de leur batterie. Aux Etats-Unis, l'instance en charge de la sécurité des produits à la consommation avait déjà mis en garde les propriétaires de ne pas utiliser l'appareil en raison de l'inquiétude résultant de divers incidents suite à une surchauffe.

2,5 millions d'exemplaires rappelés

Samsung avait introduit le Galaxy Note 7 en août et avait déjà rappelé 2,5 millions de ces smartphones, après que des problèmes de combustion aient été observés. Les problèmes ne semblèrent du reste pas encore résolus au niveau des appareils de substitution mis peu après à disposition des propriétaires. Samsung examine à présent les incidents des appareils de remplacement, dont l'entreprise pensait qu'ils étaient sûrs.

Pas une catastrophe insurmontable pour Samsung

Ces problèmes et la piètre communication de Samsung à propos de l'appareil sont conjointement à la base d'une catastrophe PR pour Samsung, mais ce fiasco ne provoquera pas la rupture de l'entreprise.

(Belga/WK)

Samsung n'est pas parvenue à résoudre les problèmes d'accus et a finalement décidé de renoncer au smartphone à grand écran, qui aurait dû concurrencer l'iPhone 7 de l'entreprise américaine Apple, ainsi que d'autres smartphones du segment supérieur du marché.Cette nuit, la vente et l'échange des appareils précédemment vendus ont déjà été arrêtés. L'entreprise sud-coréenne a également demandé aux utilisateurs d'éteindre l'appareil pour éviter tout danger de combustion.L'arrêt de la production est une mesure radicale et intervient après que des appareils de remplacement que Samsung avait fourni aux propriétaires d'un Galaxy Note 7 original, aient présenté les mêmes défauts au niveau de leur batterie. Aux Etats-Unis, l'instance en charge de la sécurité des produits à la consommation avait déjà mis en garde les propriétaires de ne pas utiliser l'appareil en raison de l'inquiétude résultant de divers incidents suite à une surchauffe.2,5 millions d'exemplaires rappelésSamsung avait introduit le Galaxy Note 7 en août et avait déjà rappelé 2,5 millions de ces smartphones, après que des problèmes de combustion aient été observés. Les problèmes ne semblèrent du reste pas encore résolus au niveau des appareils de substitution mis peu après à disposition des propriétaires. Samsung examine à présent les incidents des appareils de remplacement, dont l'entreprise pensait qu'ils étaient sûrs.Pas une catastrophe insurmontable pour SamsungCes problèmes et la piètre communication de Samsung à propos de l'appareil sont conjointement à la base d'une catastrophe PR pour Samsung, mais ce fiasco ne provoquera pas la rupture de l'entreprise.(Belga/WK)