Dans sa nouvelle usine située dans les environs de New Delhi, le géant électronique sud-coréen produira principalement des écrans pour smartphones. Selon TechCrunch, des affichages pour divers autres gadgets électroniques y seraient fabriqués également.

L'inde est l'un des principaux débouchés pour les smartphones. Avec sa nouvelle usine, Samsung entend amplifier la production locale de composants, dans ce cas des écrans, et en même temps bénéficier de quelques avantages fiscaux offerts par la ville de New Delhi.

En 2018 déjà, Samsung avait ouvert une usine dans la ville indienne de Noida, parfois aussi appelée la Silicon Valley d'Inde. Il s'agissait à l'époque de la plus importante installation de production de téléphones mobiles. L'investissement consenti par Samsung s'élevait à 700 millions de dollars (quelque 631 millions d'euros).

Samsung fut pendant longtemps le numéro un du marché indien dans le domaine des smartphones, mais elle a été détrônée il y a deux ans par le fabricant chinois Xiaomi. Realme, une autre marque chinoise de smartphones, est entre-temps en train de rattraper la firme sud-coréenne.

Dans sa nouvelle usine située dans les environs de New Delhi, le géant électronique sud-coréen produira principalement des écrans pour smartphones. Selon TechCrunch, des affichages pour divers autres gadgets électroniques y seraient fabriqués également.L'inde est l'un des principaux débouchés pour les smartphones. Avec sa nouvelle usine, Samsung entend amplifier la production locale de composants, dans ce cas des écrans, et en même temps bénéficier de quelques avantages fiscaux offerts par la ville de New Delhi.En 2018 déjà, Samsung avait ouvert une usine dans la ville indienne de Noida, parfois aussi appelée la Silicon Valley d'Inde. Il s'agissait à l'époque de la plus importante installation de production de téléphones mobiles. L'investissement consenti par Samsung s'élevait à 700 millions de dollars (quelque 631 millions d'euros).Samsung fut pendant longtemps le numéro un du marché indien dans le domaine des smartphones, mais elle a été détrônée il y a deux ans par le fabricant chinois Xiaomi. Realme, une autre marque chinoise de smartphones, est entre-temps en train de rattraper la firme sud-coréenne.