Plus tôt ce mois-ci, Google avait annoncé avoir conçu sa propre puce pour ses téléphones haut de gamme Pixel 6 et Pixel 6 Pro. C'est que l'entreprise ne veut plus dépendre complètement de Qualcomm, qui fournira encore la puce pour le Pixel 5A plus modeste. Des médias japonais avaient précédemment annoncé que Samsung produirait le processeur pour Google.

Samsung est l'une des trois seules firmes au monde à pouvoir fabriquer des modems 5G qui relient les appareils aux réseaux de données sans fil. Les autres s'appellent Qualcomm, le numéro un - et de loin - du marché et MediaTek installée à Taiwan.

Technologie modem Exynos

Samsung utilise sa technologie modem Exynos à grande échelle dans ses propres smartphones tant en Asie qu'en Europe. Mais l'entreprise a fait longtemps confiance à Qualcomm pour lui fournir les modems pour les versions américaines de ses appareils. Cela est dû partiellement au fait que Qualcomm possède une avance technologique dans un segment déterminé des réseaux 5G, qui s'appelle 'millimeter wave' et qui offre les vitesses les plus élevées avec les nouveaux réseaux disponibles.

Jusqu'à présent, tous les smartphones sortis aux Etats-Unis, en ce compris l'iPhone d'Apple, utilisaient des puces de Qualcomm pour se connecter aux réseaux 'millimeter wave'. De son côté, Qualcomm a déclaré s'attendre à conserver son avance, parce que sa technologie dépend des autres puces en plus du modem. 'Un modem ne suffit pas pour supporter le 'millimeter wave' dans les téléphones', déclare-t-on chez Qualcomm.

Plus tôt ce mois-ci, Google avait annoncé avoir conçu sa propre puce pour ses téléphones haut de gamme Pixel 6 et Pixel 6 Pro. C'est que l'entreprise ne veut plus dépendre complètement de Qualcomm, qui fournira encore la puce pour le Pixel 5A plus modeste. Des médias japonais avaient précédemment annoncé que Samsung produirait le processeur pour Google.Samsung est l'une des trois seules firmes au monde à pouvoir fabriquer des modems 5G qui relient les appareils aux réseaux de données sans fil. Les autres s'appellent Qualcomm, le numéro un - et de loin - du marché et MediaTek installée à Taiwan.Samsung utilise sa technologie modem Exynos à grande échelle dans ses propres smartphones tant en Asie qu'en Europe. Mais l'entreprise a fait longtemps confiance à Qualcomm pour lui fournir les modems pour les versions américaines de ses appareils. Cela est dû partiellement au fait que Qualcomm possède une avance technologique dans un segment déterminé des réseaux 5G, qui s'appelle 'millimeter wave' et qui offre les vitesses les plus élevées avec les nouveaux réseaux disponibles.Jusqu'à présent, tous les smartphones sortis aux Etats-Unis, en ce compris l'iPhone d'Apple, utilisaient des puces de Qualcomm pour se connecter aux réseaux 'millimeter wave'. De son côté, Qualcomm a déclaré s'attendre à conserver son avance, parce que sa technologie dépend des autres puces en plus du modem. 'Un modem ne suffit pas pour supporter le 'millimeter wave' dans les téléphones', déclare-t-on chez Qualcomm.