Le projet figure dans des documents que Samsung a remis à l'état américain du Texas et a été découvert par la Yonhap News Agency coréenne. Il est question d'un investissement de 192,1 milliards de dollars étalé sur vingt ans pour onze usines: neuf à Taylor et deux à Austin.

Samsung même relativise le projet. L'entreprise déclare à l'agence de presse ne pas avoir de plan concret pour le long terme, mais elle évalue néanmoins des possibilités. Elle fait ici référence à une demande 'Chapter 313', par laquelle les autorités locales peuvent allouer des avantages fiscaux. Or cette mesure devrait être supprimée en fin d'année.

Le gouverneur du Texas a déjà fait savoir qu'il était ravi de l'investissement potentiel et des emplois allant de pair. Samsung dispose actuellement déjà d'une fabrique de puces à Austin. L'entreprise est active aux Etats-Unis depuis quelque quarante ans et a déjà créé plus de vingt mille emplois dans le pays.

Le projet figure dans des documents que Samsung a remis à l'état américain du Texas et a été découvert par la Yonhap News Agency coréenne. Il est question d'un investissement de 192,1 milliards de dollars étalé sur vingt ans pour onze usines: neuf à Taylor et deux à Austin.Samsung même relativise le projet. L'entreprise déclare à l'agence de presse ne pas avoir de plan concret pour le long terme, mais elle évalue néanmoins des possibilités. Elle fait ici référence à une demande 'Chapter 313', par laquelle les autorités locales peuvent allouer des avantages fiscaux. Or cette mesure devrait être supprimée en fin d'année.Le gouverneur du Texas a déjà fait savoir qu'il était ravi de l'investissement potentiel et des emplois allant de pair. Samsung dispose actuellement déjà d'une fabrique de puces à Austin. L'entreprise est active aux Etats-Unis depuis quelque quarante ans et a déjà créé plus de vingt mille emplois dans le pays.