Le géant technologique avait précédemment déjà averti des performances décevantes de son importante division des puces. Le groupe sud-coréen a enregistré une diminution de quasiment 29 pour cent de son bénéfice d'exploitation à 10,8 billions de wons. Cela représente, après conversion, un montant de quasiment 8,5 milliards d'euros. Les rentrées ont été de 10,6 pour cent inférieures pour s'inscrire à 59 billions de wons. Il s'agit là de résultats provisoires. Samsung publiera ses chiffres définitifs plus tard ce mois-ci.

Samsung estime que les prix des puces connaîtront encore un recul au cours de cette année, notamment à cause d'une demande plus faible en Chine et des tensions commerciales internationales. L'année dernière, les Sud-Coréens avaient encore détrôné Intel pour devenir le premier fabricant de puces au monde.

Les connaisseurs pensent que la branche 'téléphonie mobile' de Samsung permettra au cours des prochains trimestres d'équilibrer quelque peu les piètres performances de la division des puces. Même si ici aussi, le groupe, tout comme son grand rival Apple, éprouve depuis tout un temps des difficultés face à la concurrence de marques telles Huawei et Xiaomi. Ces dernières entreprises étendent très rapidement leurs activités en Chine en sur d'autres marchés émergents.