Selon Samsung, la nouvelle mémoire eUFS (embedded Universal Flash Storage) dépasse pour la première fois la vitesse limite d'1 Go par seconde (mémoire pour smartphone). Avec une vitesse d'écriture séquentielle de plus de 1.200 Mo/sec, cette mémoire est deux fois plus véloce qu'un PC basé SATA (540 Mo/sec) et plus de dix fois plus rapide qu'une carte microSD UHS-I (90 Mo/sec).

Dans la pratique, cela signifie que les utilisateurs d'un smartphone pourront stocker de vastes fichiers, comme des vidéos 8K et des centaines de photos, à la vitesse d'un ordinateur portable. Le transfert de données d'un ancien téléphone vers un nouveau prendra également moins de temps. Pour les smartphones équipés de la nouvelle mémoire eUFS 3.1, le copiage de 100 Go de données durera une minute et demi contre plus de quatre minutes pour les appareils intégrant la génération précédente de la mémoire (eUFS 3.0).

'Avec l'introduction de cette nouvelle puce, les utilisateurs d'un smartphone ne devront plus craindre de se heurter à un moment donné aux limites de la capacité de leur mémoire', explique Roderick Niehorster, product manager Memory Business de Samsung Benelux. Ultérieurement cette année, la mémoire eUFS 3.1 se déclinera aussi en versions de 256 Go et de 128 Go.

Selon Samsung, la nouvelle mémoire eUFS (embedded Universal Flash Storage) dépasse pour la première fois la vitesse limite d'1 Go par seconde (mémoire pour smartphone). Avec une vitesse d'écriture séquentielle de plus de 1.200 Mo/sec, cette mémoire est deux fois plus véloce qu'un PC basé SATA (540 Mo/sec) et plus de dix fois plus rapide qu'une carte microSD UHS-I (90 Mo/sec).Dans la pratique, cela signifie que les utilisateurs d'un smartphone pourront stocker de vastes fichiers, comme des vidéos 8K et des centaines de photos, à la vitesse d'un ordinateur portable. Le transfert de données d'un ancien téléphone vers un nouveau prendra également moins de temps. Pour les smartphones équipés de la nouvelle mémoire eUFS 3.1, le copiage de 100 Go de données durera une minute et demi contre plus de quatre minutes pour les appareils intégrant la génération précédente de la mémoire (eUFS 3.0).'Avec l'introduction de cette nouvelle puce, les utilisateurs d'un smartphone ne devront plus craindre de se heurter à un moment donné aux limites de la capacité de leur mémoire', explique Roderick Niehorster, product manager Memory Business de Samsung Benelux. Ultérieurement cette année, la mémoire eUFS 3.1 se déclinera aussi en versions de 256 Go et de 128 Go.