Le projet de Roularta s'appelle "VeriFlix" et représente "une solution complète" permettant de vérifier la source et l'authenticité des contenus vidéo générés par des utilisateurs sur base d'intelligence artificielle. "Elle nous permettra de faire la distinction entre les fausses nouvelles et les vidéos de qualité", explique Roularta Media Group dans un communiqué.

Outre le projet de Roularta, trois autres projets de médias belges ont perçu 237.766 euros de la part de Google. Mediafin, l'éditeur de L'Echo et du Tijd, s'est vu octroyer 147.000 euros, un projet commun à De Persgroep et Mediahuis 50.000 euros et la VRT 40.000 euros.