Cette augmentation de capital se décline en deux volets: une transaction par actions avec les actionnaires existants et une injection de capital frais. Cet apport devrait servir à soutenir la poursuite de la croissance de l'entreprise. Rombit mise principalement sur les activités portuaires, la pétrochimie et d'autres environnements industriels complexes. De plus, l'entreprise continue de se focaliser aussi sur l'internationalisation et une R&D axée sur ses produits tels Romware: une montre intelligente qui aide à éviter les accidents sur les sites industriels.

"Désormais, nous allons pleinement jouer la carte industrielle. Une décision stratégique offrant une réponse à la demande croissante du marché industriel, et adhérant en outre à merveille à l'arrière-plan et à l'expérience de nos nouveaux investisseurs. Ceux-ci rachètent les actions de Michel Akkermans et le remplacent au sein du conseil d'administration", déclare Jorik Rombouts, fondateur et CEO de la firme technologique anversoise, dans un communiqué de presse. L'investissement de Michel Akkermans a fait notamment en sorte que Rombit puisse continuer d'évoluer avec des clients comme PSA, Deme, Multraship, Brabo, Port of Antwerp, Katoen Natie et VOPAK.

Rombit, établie à Anvers, a été fondée en 2012, occupe quelque 60 personnes et enregistre un chiffre d'affaires consolidé de 6 millions d'euros, à l'entendre.