RoboRana, fondée en 2017, s'est récemment étendue aux Pays-Bas. Dans les deux pays, la start-up supporte les entreprises dans leur transformation de processus intensifs en données et dans la diminution du travail manuel et la réduction d'erreurs. Jusqu'il y a peu, cette automatisation se faisait à l'aide de la RPA. Mais au terme d'une période de croissance et de projets décrochés notamment au VDAB, chez Port of Antwerp et Sibelga, le managing partner Fransen a découvert que le marché était prêt pour une approche plus intégrée de l'automatisation.

'Hyperautomation'

Le choix a été fait d'une stratégie Intelligent Process Automation, qui va plus loin que la seule RPA. L'IPA, lancée initialement par Gartner sous l'appellation hyperautomation, combine plusieurs technologies d'automatisation connectées en une seule plate-forme, la Digital Automation Toolbox. 'Grâce à la stratégie IPA, nous pouvons non seulement aider les organisations à automatiser leurs processus d'exploitation de bout en bout, mais aussi les faire bénéficier d'une plus grande efficience, d'une productivité accrue et par conséquent d'une compétitivité renforcée', explique Fransen.

RoboRana, fondée en 2017, s'est récemment étendue aux Pays-Bas. Dans les deux pays, la start-up supporte les entreprises dans leur transformation de processus intensifs en données et dans la diminution du travail manuel et la réduction d'erreurs. Jusqu'il y a peu, cette automatisation se faisait à l'aide de la RPA. Mais au terme d'une période de croissance et de projets décrochés notamment au VDAB, chez Port of Antwerp et Sibelga, le managing partner Fransen a découvert que le marché était prêt pour une approche plus intégrée de l'automatisation.Le choix a été fait d'une stratégie Intelligent Process Automation, qui va plus loin que la seule RPA. L'IPA, lancée initialement par Gartner sous l'appellation hyperautomation, combine plusieurs technologies d'automatisation connectées en une seule plate-forme, la Digital Automation Toolbox. 'Grâce à la stratégie IPA, nous pouvons non seulement aider les organisations à automatiser leurs processus d'exploitation de bout en bout, mais aussi les faire bénéficier d'une plus grande efficience, d'une productivité accrue et par conséquent d'une compétitivité renforcée', explique Fransen.