Dans la pratique, cette mesure fait en sorte que l'équipement d'entreprises telles Huawei et ZTE ne peut plus être utilisé dans les réseaux télécoms américains.

Conjointement avec trois autres firmes chinoises - Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Zhejiang Dahua Technology -, Huawei et ZTE avaient été en mars considérées comme une menace pour la sécurité nationale américaine par la FCC. Jusqu'à présent, la FCC pouvait cependant approuver les demandes introduites par ces firmes en vue d'obtenir des licences pour l'utilisation de leur équipement dans les réseaux. Tel n'est plus le cas désormais.

Le mois dernier déjà, la FCC avait indiqué qu'une filiale américaine de China Telecom ne pouvait plus être active aux Etats-Unis. Cette décision est elle aussi à mettre en relation avec de prétendus risques pour la sécurité nationale du pays.

En collaboration avec Dutch IT-channel.

Dans la pratique, cette mesure fait en sorte que l'équipement d'entreprises telles Huawei et ZTE ne peut plus être utilisé dans les réseaux télécoms américains.Conjointement avec trois autres firmes chinoises - Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Zhejiang Dahua Technology -, Huawei et ZTE avaient été en mars considérées comme une menace pour la sécurité nationale américaine par la FCC. Jusqu'à présent, la FCC pouvait cependant approuver les demandes introduites par ces firmes en vue d'obtenir des licences pour l'utilisation de leur équipement dans les réseaux. Tel n'est plus le cas désormais.Le mois dernier déjà, la FCC avait indiqué qu'une filiale américaine de China Telecom ne pouvait plus être active aux Etats-Unis. Cette décision est elle aussi à mettre en relation avec de prétendus risques pour la sécurité nationale du pays.En collaboration avec Dutch IT-channel.