Le système a été mis au point par le Renault Open Innovation Lab installé dans la Silicon Valley américaine. Des pilotes d'essai ont servi en l'occurrence de source d'inspiration et de référence, apprend-on. Ce système est destiné "à compléter les réalisations déjà existantes chez Renault dans le domaine des systèmes d'aide à la conduite et des systèmes de sécurité" et est, selon le constructeur automobile, "une prochaine étape importante dans l'utilisation des technologies de conduite autonome".

Renault entend lancer d'ici 2022 plus de quinze modèles caractérisés par différents niveaux de technologies de conduite autonome.