Le coronavirus confine à présent la plupart des enfants à la maison depuis plus d'une semaine, puisque les cours sont suspendus. Dans de nombreuses écoles, les élèves reçoivent des travaux à effectuer via des plates-formes numériques. Mais il y a un gros problème: tous les enfants - et de loin - ne disposent pas à la maison d'un ordinateur (personnel) pour leur permettre d'effectuer ces travaux. Digital4Youth - une collaboration entre DNS Belgium et Close the Gap - lance par conséquent un projet en vue de récupérer des ordinateurs portables usagés, mais encore opérationnels au sein des entreprises. "Ces ordinateurs portables seront préparés de manière professionnelle et sûre pour être réutilisés. Leurs données seront supprimées, d'éventuelles réparations effectuées et les logiciels de base installés", explique Philip Du Bois, managing director de DNS Belgium.

DigitalforYouth dispose elle-même déjà de 1.000 ordinateurs portables, mais c'est loin d'être suffisant. Les initiateurs comptent donc sur des partenaires supplémentaires pour collecter rapidement davantage d'ordinateurs, les reconditionner, les fournir et atteindre ainsi davantage de jeunes vulnérables. La Fondation Roi Baudouin se chargera de la sélection et de la distribution. Pour pouvoir conférer une plus grande efficacité et portée à ce projet, les initiateurs ont pris contact avec des partenaires privés et avec les différents gouvernements régionaux de notre pays. Voilà qui devrait générer des résultats dans les jours à venir.

L'initiative peut déjà compter sur l'appui du parrain Filip Michiels, désigné CIO of the Year par Data News l'année dernière, et sur la marraine Dewi Van De Vyver. "En qualité d'ICT Woman of the Year, je ne peux que soutenir l'initiative de DigitalforYouth. Nous devons aujourd'hui plus que jamais tenter de réduire aussi rapidement que possible l'écart numérique qui menace de s'élargir encore pour nos élèves", affirme Dewi Van De Vyver.

Comment aider?

Data News salue comme il se doit l'initiative et compte aussi sur votre soutien. Disposez-vous encore d'ordinateurs portables relativement récents et encore et toujours opérationnels au sein de votre entreprise, que vous accepteriez d'offrir? Enregistrez-vous alors sur donations@close-the-gap.org. A partir de 30 ordinateurs portables encore en ordre de marche, ils seront collectés et reconditionnés pour être réutilisés. De plus, les dons financiers sont aussi les bienvenus, fiscalement déductibles à partir de 40 euros. Vous trouverez très bientôt de plus amples informations à ce propos sur www.digitalforyouth.be.

Le coronavirus confine à présent la plupart des enfants à la maison depuis plus d'une semaine, puisque les cours sont suspendus. Dans de nombreuses écoles, les élèves reçoivent des travaux à effectuer via des plates-formes numériques. Mais il y a un gros problème: tous les enfants - et de loin - ne disposent pas à la maison d'un ordinateur (personnel) pour leur permettre d'effectuer ces travaux. Digital4Youth - une collaboration entre DNS Belgium et Close the Gap - lance par conséquent un projet en vue de récupérer des ordinateurs portables usagés, mais encore opérationnels au sein des entreprises. "Ces ordinateurs portables seront préparés de manière professionnelle et sûre pour être réutilisés. Leurs données seront supprimées, d'éventuelles réparations effectuées et les logiciels de base installés", explique Philip Du Bois, managing director de DNS Belgium.DigitalforYouth dispose elle-même déjà de 1.000 ordinateurs portables, mais c'est loin d'être suffisant. Les initiateurs comptent donc sur des partenaires supplémentaires pour collecter rapidement davantage d'ordinateurs, les reconditionner, les fournir et atteindre ainsi davantage de jeunes vulnérables. La Fondation Roi Baudouin se chargera de la sélection et de la distribution. Pour pouvoir conférer une plus grande efficacité et portée à ce projet, les initiateurs ont pris contact avec des partenaires privés et avec les différents gouvernements régionaux de notre pays. Voilà qui devrait générer des résultats dans les jours à venir.L'initiative peut déjà compter sur l'appui du parrain Filip Michiels, désigné CIO of the Year par Data News l'année dernière, et sur la marraine Dewi Van De Vyver. "En qualité d'ICT Woman of the Year, je ne peux que soutenir l'initiative de DigitalforYouth. Nous devons aujourd'hui plus que jamais tenter de réduire aussi rapidement que possible l'écart numérique qui menace de s'élargir encore pour nos élèves", affirme Dewi Van De Vyver.