Selon les estimations de l'analyste de marché IDC, l'on écoulera cette année au niveau mondial 9,8 pour cent de smartphones en plus que l'an dernier. La croissance annuelle sera de ce fait pour la première fois inférieure à dix pour cent. Il y a plusieurs raisons à cela avec d'abord une hausse plus faible dans la zone Asie-Pacifique et en Amérique latine.

En Chine, ce pays qui par sa taille exerce un solide impact sur les chiffres mondiaux, la croissance se réduit aussi parce que toujours plus de Chinois possèdent déjà un smartphone, et les ventes se limitent donc aux acheteurs qui veulent remplacer leur appareil existant.

iOS grimpera cette année de 17,3 pour cent à 226 millions d'exemplaires, ce qui représente une part de marché de 15,8 pour cent. L'iPhone continue de se distinguer, surtout après le lancement de nouveaux modèles. Android progressera cette année de 9,5 pour cent, ce qui représente 1,161 milliard d'appareils vendus et 81,2 pour cent de part de marché. Android croît entre autres parce que les systèmes d'exploitation alternatifs plus modestes (comme FireFox OS) régressent, selon IDC.

Windows Phone

Les choses ne s'arrangent pas pour Windows Phone. Seuls 11,3 millions d'appareils vendus font en sorte que Microsoft ne dessert que 0,8 pour cent du marché, en recul de 16,8 pour cent. IDC croit que d'ici 2019, la part de marché pourrait encore atteindre les 0,9 pour cent, mais l'analyste explique clairement que Windows Phone continuera d'être un acteur marginal dans un avenir proche.

L'élément positif de Windows Phone, c'est que son prix de vente moyen de 148 dollars est nettement inférieur à celui d'Android (219 dollars). Par contre, il n'y a guère de fabricants de téléphones qui se risquent à choisir Windows Phone, si ce n'est parfois dans un ou deux modèle(s). Il en résulte que le marché de Windows Phone se résume surtout à la série Lumia que Microsoft produit elle-même depuis le rachat de l'activité téléphonique de Nokia.

Selon les estimations de l'analyste de marché IDC, l'on écoulera cette année au niveau mondial 9,8 pour cent de smartphones en plus que l'an dernier. La croissance annuelle sera de ce fait pour la première fois inférieure à dix pour cent. Il y a plusieurs raisons à cela avec d'abord une hausse plus faible dans la zone Asie-Pacifique et en Amérique latine.En Chine, ce pays qui par sa taille exerce un solide impact sur les chiffres mondiaux, la croissance se réduit aussi parce que toujours plus de Chinois possèdent déjà un smartphone, et les ventes se limitent donc aux acheteurs qui veulent remplacer leur appareil existant.iOS grimpera cette année de 17,3 pour cent à 226 millions d'exemplaires, ce qui représente une part de marché de 15,8 pour cent. L'iPhone continue de se distinguer, surtout après le lancement de nouveaux modèles. Android progressera cette année de 9,5 pour cent, ce qui représente 1,161 milliard d'appareils vendus et 81,2 pour cent de part de marché. Android croît entre autres parce que les systèmes d'exploitation alternatifs plus modestes (comme FireFox OS) régressent, selon IDC.Windows PhoneLes choses ne s'arrangent pas pour Windows Phone. Seuls 11,3 millions d'appareils vendus font en sorte que Microsoft ne dessert que 0,8 pour cent du marché, en recul de 16,8 pour cent. IDC croit que d'ici 2019, la part de marché pourrait encore atteindre les 0,9 pour cent, mais l'analyste explique clairement que Windows Phone continuera d'être un acteur marginal dans un avenir proche.L'élément positif de Windows Phone, c'est que son prix de vente moyen de 148 dollars est nettement inférieur à celui d'Android (219 dollars). Par contre, il n'y a guère de fabricants de téléphones qui se risquent à choisir Windows Phone, si ce n'est parfois dans un ou deux modèle(s). Il en résulte que le marché de Windows Phone se résume surtout à la série Lumia que Microsoft produit elle-même depuis le rachat de l'activité téléphonique de Nokia.