Les régulateurs des jeux de hasard dans quinze états européens et de Washington State vont examiner les coffres à butin des jeux vidéo. Voilà ce qu'ils ont déclaré dans un communiqué sur le Gambling Regulators European Forum. Ils veulent spécifiquement passer en revue ce qu'ils appellent le 'skin betting', les loot boxes, les jeux de casino sociaux et l'utilisation de paris dans les jeux vidéo qui sont mis à la portée des enfants'.

Les loot boxes sont des coffres à butin virtuels qu'on peut acheter dans des jeux vidéo tels FIFA 18 ou Overwatch. Ils contiennent souvent des tenues vestimentaires pour les personnages des jeux, mais le problème, c'est qu'on ne sait pas à l'avance ce qu'on va y trouver. Ils constituent une importante source de rentrées supplémentaires pour les éditeurs de jeux, mais sont aussi de plus en plus souvent la cible des commissions de réglementation des jeux de hasard. Après une enquête effectuée en avril dernier, la commission belge des jeux de hasard a déclaré qu'ils étaient illégaux. Blizzard notamment a par conséquent décidé de retirer de ses jeux les coffres à butin pour les joueurs belges. Ils sont aussi (partiellement) interdits aux Pays-Bas. Dans ce pays, on ne peut trouver dans ces coffres aucun élément susceptible d'être revendu par la suite.