Pratiquement la moitié des déclarations d'impôt sur les sociétés pour l'année 2009 ont été rentrées par la voie électronique. "Un formidable succès", estime Bernard Clerfayt, secrétaire d'Etat à la modernisation du SPF finances.

Depuis l'introduction de ce qu'on appelle le système Vensoc en 2005, le nombre d'utilisateurs n'a cessé de croître. Alors que la première année, 14.000 sociétés seulement y avaient fait appel, ce nombre a augmenté systématiquement pour atteindre 212.000 sociétés en 2009. Une évolution qui, selon Clerfayt, est due à la "facilité, convivialité, rapidité et sécurité" du système.

La déclaration électronique offre plusieurs avantages. Il est par exemple possible de procéder anticipativement à différentes validations. En outre, Vensoc applique un délai plus long aux déclarations.

Pour l'année fiscale 2011, le système sera du reste étoffé par quelques nouvelles applications. C'est ainsi qu'il sera à tout moment possible de vérifier l'état d'une déclaration, que des déclarations groupées pourront être envoyées simultanément et que la déclaration pourra être consultée même après son envoi.

Source: Belga

Pratiquement la moitié des déclarations d'impôt sur les sociétés pour l'année 2009 ont été rentrées par la voie électronique. "Un formidable succès", estime Bernard Clerfayt, secrétaire d'Etat à la modernisation du SPF finances. Depuis l'introduction de ce qu'on appelle le système Vensoc en 2005, le nombre d'utilisateurs n'a cessé de croître. Alors que la première année, 14.000 sociétés seulement y avaient fait appel, ce nombre a augmenté systématiquement pour atteindre 212.000 sociétés en 2009. Une évolution qui, selon Clerfayt, est due à la "facilité, convivialité, rapidité et sécurité" du système. La déclaration électronique offre plusieurs avantages. Il est par exemple possible de procéder anticipativement à différentes validations. En outre, Vensoc applique un délai plus long aux déclarations. Pour l'année fiscale 2011, le système sera du reste étoffé par quelques nouvelles applications. C'est ainsi qu'il sera à tout moment possible de vérifier l'état d'une déclaration, que des déclarations groupées pourront être envoyées simultanément et que la déclaration pourra être consultée même après son envoi. Source: Belga