Voilà ce qu'annonce The Wall Street Journal. Récemment encore, Huawei annonçait interrompre la production de ses puces Kirin en raison des sanctions américaines. Qualcomm s'attend toutefois à ce que ces sanctions n'empêchent pas Huawei d'acheter ses puces auprès d'acteurs hors des Etats-Unis, notamment chez MediaTek et Samsung.

Les sanctions prises à l'encontre d'Huawei causent des problèmes aux entreprises américaines, selon Qualcomm. Dans le passé, Qualcomm et Huawei ont assez souvent collaboré. D'autres firmes américaines, dont Intel et Microsoft, ont précédemment déjà obtenu une licence pour commercer avec Huawei malgré les sanctions,

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Voilà ce qu'annonce The Wall Street Journal. Récemment encore, Huawei annonçait interrompre la production de ses puces Kirin en raison des sanctions américaines. Qualcomm s'attend toutefois à ce que ces sanctions n'empêchent pas Huawei d'acheter ses puces auprès d'acteurs hors des Etats-Unis, notamment chez MediaTek et Samsung.Les sanctions prises à l'encontre d'Huawei causent des problèmes aux entreprises américaines, selon Qualcomm. Dans le passé, Qualcomm et Huawei ont assez souvent collaboré. D'autres firmes américaines, dont Intel et Microsoft, ont précédemment déjà obtenu une licence pour commercer avec Huawei malgré les sanctions, En collaboration avec Dutch IT-Channel.