Le rachat devrait être entériné d'ici l'été de 2015. CSR existe depuis 1999, occupe aujourd'hui 2.130 personnes et enregistre un chiffre d'affaires de 960,7 millions de dollars environ.

Steve Mollenkopf, CEO de Qualcomm, voit dans ce rachat "de nouvelles possibilités de croissance pour l'entreprise". Qualcomm est surtout connue comme fondeur de puces pour un certain nombre de smartphones et de tablettes. Mais elle est bien consciente de l'imminence d'une vague d'appareils à puce (et connexions réseautiques). Voilà aussi pourquoi cet été déjà, elle a repris Wilocity, une firme qui développe une nouvelle technologie wifi permettant d'échanger rapidement des données entre appareils proches.

Le rachat devrait être entériné d'ici l'été de 2015. CSR existe depuis 1999, occupe aujourd'hui 2.130 personnes et enregistre un chiffre d'affaires de 960,7 millions de dollars environ. Steve Mollenkopf, CEO de Qualcomm, voit dans ce rachat "de nouvelles possibilités de croissance pour l'entreprise". Qualcomm est surtout connue comme fondeur de puces pour un certain nombre de smartphones et de tablettes. Mais elle est bien consciente de l'imminence d'une vague d'appareils à puce (et connexions réseautiques). Voilà aussi pourquoi cet été déjà, elle a repris Wilocity, une firme qui développe une nouvelle technologie wifi permettant d'échanger rapidement des données entre appareils proches.