Le projet couvre la mise en oeuvre d'un réseau mobile sur base d'une licence- test élaborée spécifiquement pour Port of Antwerp. Durant une phase-pilote de six mois, diverses applications concrètes seront expérimentées, qui devraient offrir une meilleure vision des possibilités de la 5G dans un contexte industriel.

Les applications possibles concernent des domaines variés, selon Proximus. C'est ainsi que des remorqueurs pourront être connectés entre eux et avec le port, afin de permettre une coordination plus efficiente du trafic maritime. Autres applications possibles: la surveillance par caméras sans fil ou l'utilisation de drones à des fins sécuritaires et d'inspections. A l'avenir, des voitures autonomes ou des applications AR et VR pourront venir s'y ajouter, par exemple pour des formations et du coaching à distance.

D'un point de vue technique, Proximus et Port of Antwerp exploiteront une architecture non-autonome, qui répondra à la norme 3GPP au coeur du réseau. Le réseau 5G sera en outre relié au réseau professionnel MPLS de Port of Antwerp.

Après la phase-pilote de six mois, il y aura une première évaluation. L'objectif ultime de Proximus est d'explorer les possibilités de la connectivité 5G dans l'ensemble de la zone portuaire et de combiner le réseau privé de Port of Antwerp avec le réseau mobile public, qui offre une couverture nationale. Pour le développement de ce projet, Proximus utilisera l'équipement réseautique du fournisseur Nokia.

Le projet couvre la mise en oeuvre d'un réseau mobile sur base d'une licence- test élaborée spécifiquement pour Port of Antwerp. Durant une phase-pilote de six mois, diverses applications concrètes seront expérimentées, qui devraient offrir une meilleure vision des possibilités de la 5G dans un contexte industriel.Les applications possibles concernent des domaines variés, selon Proximus. C'est ainsi que des remorqueurs pourront être connectés entre eux et avec le port, afin de permettre une coordination plus efficiente du trafic maritime. Autres applications possibles: la surveillance par caméras sans fil ou l'utilisation de drones à des fins sécuritaires et d'inspections. A l'avenir, des voitures autonomes ou des applications AR et VR pourront venir s'y ajouter, par exemple pour des formations et du coaching à distance.D'un point de vue technique, Proximus et Port of Antwerp exploiteront une architecture non-autonome, qui répondra à la norme 3GPP au coeur du réseau. Le réseau 5G sera en outre relié au réseau professionnel MPLS de Port of Antwerp.Après la phase-pilote de six mois, il y aura une première évaluation. L'objectif ultime de Proximus est d'explorer les possibilités de la connectivité 5G dans l'ensemble de la zone portuaire et de combiner le réseau privé de Port of Antwerp avec le réseau mobile public, qui offre une couverture nationale. Pour le développement de ce projet, Proximus utilisera l'équipement réseautique du fournisseur Nokia.