Internet fixe

Quiconque souscrit un abonnement internet, opte pour Proximus dans quasiment la moitié des cas. L'opérateur possède une part de marché de 45,3 pour cent. L'ex-monopoliste a en 2020 perdu cependant 0,4 pour cent de sa part de marché, selon un rapport du régulateur IBPT.

A la deuxième place, on trouve Telenet avec 35,6 pour cent, en recul lui aussi d'1,1 pour cent, alors que c'est VOO (10,5 pour cent de marché, en régression de 0,4 pour cent) qui se classe troisième.

Orange en hausse

Les clients perdus par les trois grands acteurs ont surtout pris la direction d'Orange. Le 'plus petit des grands opérateurs' dessert aujourd'hui 7,2 pour cent du marché, en hausse d'1,9 pour cent sur une base annuelle. L'opérateur télécom propose à présent l'internet fixe via le réseau câblé de Telenet et a bénéficié l'année dernière encore de nouveaux tarifs de gros revus à la baisse.

Mobile

Sur le marché mobile, les rapports sont différents, ce qui n'empêche pas ici aussi Proximus d'être l'acteur dominant. L'entreprise dessert 39 pour cent du marché mobile et a crû l'année dernière de 0,3 pour cent. Orange et Telenet/Base s'équivalent avec 26 pour cent de part de marché. Telenet a perdu 1,7 pour cent de part de marché, et Orange 0,2 pour cent.

Full MVNO's

Ces chiffres portent sur les clients propres, plus ceux atteints par le biais des 'light MVNO' (opérateurs virtuels). Les 'full MVNO' (Lycamobile, Mobile Vikings et JIM Mobile, VOO et Vectone) représentent conjointement 9,2 pour cent du marché, en progression d'1,4 pour cent. Même si l'IBPT lui-même fait observer que cette hausse est partiellement due à la migration de VOO de 'light MVNO' à 'full MVNO'.

Si on considère purement le chiffre d'affaires sur le marché mobile, on constate qu'Orange se distingue tout particulièrement compte tenu de sa part de marché. Ici, Proximus en est à 42 pour cent, Orange à 31 pour cent (26 pour cent pour les cartes SIM) et Telenet à 23 pour cent. Le 4 pour cent restant est empoché par les acteurs 'full MVNO'.

1,4 milliard d'euros

Enfin, l'IBPT annonce aussi le montant conjoint investi par les opérateurs. Il s'agit d'1.466.859.764 euros en 2020. 212.902.739 euros ont été consacrés aux services mobiles, 832.407.221 euros au réseau fixe, et 421.549.804 euros aux autres services.

Internet fixeQuiconque souscrit un abonnement internet, opte pour Proximus dans quasiment la moitié des cas. L'opérateur possède une part de marché de 45,3 pour cent. L'ex-monopoliste a en 2020 perdu cependant 0,4 pour cent de sa part de marché, selon un rapport du régulateur IBPT.A la deuxième place, on trouve Telenet avec 35,6 pour cent, en recul lui aussi d'1,1 pour cent, alors que c'est VOO (10,5 pour cent de marché, en régression de 0,4 pour cent) qui se classe troisième.Orange en hausseLes clients perdus par les trois grands acteurs ont surtout pris la direction d'Orange. Le 'plus petit des grands opérateurs' dessert aujourd'hui 7,2 pour cent du marché, en hausse d'1,9 pour cent sur une base annuelle. L'opérateur télécom propose à présent l'internet fixe via le réseau câblé de Telenet et a bénéficié l'année dernière encore de nouveaux tarifs de gros revus à la baisse.MobileSur le marché mobile, les rapports sont différents, ce qui n'empêche pas ici aussi Proximus d'être l'acteur dominant. L'entreprise dessert 39 pour cent du marché mobile et a crû l'année dernière de 0,3 pour cent. Orange et Telenet/Base s'équivalent avec 26 pour cent de part de marché. Telenet a perdu 1,7 pour cent de part de marché, et Orange 0,2 pour cent.Full MVNO'sCes chiffres portent sur les clients propres, plus ceux atteints par le biais des 'light MVNO' (opérateurs virtuels). Les 'full MVNO' (Lycamobile, Mobile Vikings et JIM Mobile, VOO et Vectone) représentent conjointement 9,2 pour cent du marché, en progression d'1,4 pour cent. Même si l'IBPT lui-même fait observer que cette hausse est partiellement due à la migration de VOO de 'light MVNO' à 'full MVNO'.Si on considère purement le chiffre d'affaires sur le marché mobile, on constate qu'Orange se distingue tout particulièrement compte tenu de sa part de marché. Ici, Proximus en est à 42 pour cent, Orange à 31 pour cent (26 pour cent pour les cartes SIM) et Telenet à 23 pour cent. Le 4 pour cent restant est empoché par les acteurs 'full MVNO'.1,4 milliard d'eurosEnfin, l'IBPT annonce aussi le montant conjoint investi par les opérateurs. Il s'agit d'1.466.859.764 euros en 2020. 212.902.739 euros ont été consacrés aux services mobiles, 832.407.221 euros au réseau fixe, et 421.549.804 euros aux autres services.