Il y a trois ans, les 50.000 clients de Proximus purent, dans le cadre d'une expérimentation, utiliser gratuitement certaines applis mobiles telles Messenger et l'appli de la SNCB. L'opérateur avait pris les coûts à son compte, parce qu'il voulait voir si ses clients installeraient ainsi davantage d'applis et surferaient plus.

L'année dernière encore, Proximus appliqua l'idée du 'zero rating' dans un autre modèle commercial avec son application 'My Apps Space'. Cette fois, les clients pouvaient utiliser gratuitement diverses applis sponsorisées, et l'opérateur permit aux entreprises à l'initiative de ces applis de s'acquitter elles-mêmes des frais des données mobiles.

Renoncé

Après la phase de test de 'My Apps Space' qui a durée six mois, le modèle disparut comme par enchantement. Et voici à présent que Proximus renonce complètement au principe du 'zero rating', selon De Tijd.

Il n'est pas étonnant que Proximus supprime à présent en catimini le modèle 'zero rating'. Les applis sponsorisées sont en effet très controversées dans la mesure où elles pourraient menacer la neutralité du net.