Proximus expérimente depuis assez longtemps déjà les données "gratuites". C'est ainsi que les clients ayant souscrit le pack Tuttimus peuvent choisir parmi une sélection limitée d'applis celle qui ne leur sera pas facturée. Avec la nouvelle offre, que le fournisseur lance à présent sous la forme d'un projet-pilote de six mois, l'entreprise tente à présent d'intéresser les annonceurs par la formule 'zerorating'. Delhaize, BNP Paribas Fortis et ING y participent déjà.

Concrètement, les clients de Proximus pourront, via l'appli "My Apps Space", en découvrir d'autres. Toutes les applis se trouvant sous l'onglet 'propositions' pourront être utilisées par les clients, sans qu'ils doivent s'acquitter de frais de données. Si 'l'appli du partenaire' est déjà installée sur le smartphone du client, il lui suffit d'activer la proposition. Selon Proximus, le système génère 'une situation où la marque et l'utilisateur final sont tous deux gagnants'.

Dans le cas de l'offre Tuttimus, la question se posait initialement de savoir si elle respectait bien le principe de la neutralité du net, qui stipule que sur internet, tout le trafic doit être traité équitablement et qu'aucune priorité ne peut être accordée à certains services par rapport à d'autres. Le ministre des télécoms Alexander De Croo avait demandé au contrôleur, l'IBPT, d'examiner la chose, mais fin janvier, celui-ci avait affirmé qu'il n'y avait pas de problème après avoir mené l'enquête.