Voilà ce qui ressort d'une enquête menée par Cross-Border Commerce Europe, le centre de la connaissance belge liée aux acteurs d'e-commerce européens. L'enquête a porté sur le commerce en ligne dans 16 pays européens (Europe Occidentale, Scandinavie, Suisse, Italie, Espagne, Portugal et Autriche).

Conjointement, ces pays représentèrent un chiffre d'affaires de 562 milliards d'euros en 2019, dont 23,55 pour cent en dehors des frontières nationales. Ces chiffres n'incluent pas les revenus du secteur des voyages. Par rapport à 2018, la croissance a été de 14,4 pour cent, mais selon l'organisation, le chiffre d'affaires doublera d'ici 2022.

La Grande-Bretagne domine, mais croît le plus lentement

Par pays, il apparaît que c'est la Grande-Bretagne qui est le principal pays vendant sur le web en dehors de ses frontières nationales. Malgré les péripéties du Brexit, le pays a enregistré un chiffre d'affaires de 24 milliards d'euros, en hausse de 4,5 pour cent en comparaison avec l'année précédente.

D'autre pays croissent cependant plus nettement. L'Allemagne par exemple, qui se classe à la deuxième place et croît de 11,8 pour cent. La France est le troisième plus grand exportateur en ligne avec 15 milliards d'euros et une croissance de 7,8 pour cent. L'Espagne progresse, elle, de 30 pour cent à 8 milliards d'euros, et la Suisse de 25 pour cent à 5 milliards d'euros.

Cross-Border Commerce Europe a aussi passé en revue les principaux détaillants, où on retrouve dans l'ordre Ikea, H&M, Zara, Lego, Nespresso, C&A, Zalando, Vivina, Smyths Toys et TomTom. Ikea enregistre un chiffre d'affaires en ligne de 37,7 milliards d'euros en Europe, hors de son pays d'origine, la Suède.

Même si les meubles sont en général des articles plus coûteux que les vêtements, le café ou les jouets, le classement ne repose pas uniquement sur le chiffre d'affaires réalisé en Europe. Les indicateurs SEO, le nombre de pays dans lesquels un magasin est actif en ligne, ainsi que le pourcentage de visiteurs étrangers jouent aussi un rôle pour déterminer le classement.

Voilà ce qui ressort d'une enquête menée par Cross-Border Commerce Europe, le centre de la connaissance belge liée aux acteurs d'e-commerce européens. L'enquête a porté sur le commerce en ligne dans 16 pays européens (Europe Occidentale, Scandinavie, Suisse, Italie, Espagne, Portugal et Autriche).Conjointement, ces pays représentèrent un chiffre d'affaires de 562 milliards d'euros en 2019, dont 23,55 pour cent en dehors des frontières nationales. Ces chiffres n'incluent pas les revenus du secteur des voyages. Par rapport à 2018, la croissance a été de 14,4 pour cent, mais selon l'organisation, le chiffre d'affaires doublera d'ici 2022.La Grande-Bretagne domine, mais croît le plus lentementPar pays, il apparaît que c'est la Grande-Bretagne qui est le principal pays vendant sur le web en dehors de ses frontières nationales. Malgré les péripéties du Brexit, le pays a enregistré un chiffre d'affaires de 24 milliards d'euros, en hausse de 4,5 pour cent en comparaison avec l'année précédente.D'autre pays croissent cependant plus nettement. L'Allemagne par exemple, qui se classe à la deuxième place et croît de 11,8 pour cent. La France est le troisième plus grand exportateur en ligne avec 15 milliards d'euros et une croissance de 7,8 pour cent. L'Espagne progresse, elle, de 30 pour cent à 8 milliards d'euros, et la Suisse de 25 pour cent à 5 milliards d'euros.Cross-Border Commerce Europe a aussi passé en revue les principaux détaillants, où on retrouve dans l'ordre Ikea, H&M, Zara, Lego, Nespresso, C&A, Zalando, Vivina, Smyths Toys et TomTom. Ikea enregistre un chiffre d'affaires en ligne de 37,7 milliards d'euros en Europe, hors de son pays d'origine, la Suède.Même si les meubles sont en général des articles plus coûteux que les vêtements, le café ou les jouets, le classement ne repose pas uniquement sur le chiffre d'affaires réalisé en Europe. Les indicateurs SEO, le nombre de pays dans lesquels un magasin est actif en ligne, ainsi que le pourcentage de visiteurs étrangers jouent aussi un rôle pour déterminer le classement.