Les perturbations survenues sur le réseau de paiement électronique dans l'ensemble du pays lundi en fin d'après-midi sont dues à une "défaillance matérielle exceptionnelle", a indiqué mardi Birgitta Brys, directrice des opérations chez Worldline, le gestionnaire du réseau.

L'incident a été signalé à la société lundi vers 16h00. Des solutions de continuité ont été mises sur pied dans la foulée et un rétablissement progressif a été constaté à partir de 17h15. Tout est complètement rentré dans l'ordre vers 18h30.

Les responsables du gestionnaire insistaient mardi sur le fait que le réseau n'a jamais été tout à fait à l'arrêt.

Worldline va maintenant analyser les causes de cette défaillance et refuse d'aborder le volet de compensations éventuelles avant d'avoir éclairci toutes les circonstances de l'incident. Mme Brys a également présenté des excuses à l'ensemble des clients de la société et aux détenteurs de cartes de paiement électronique.

Ces mêmes cartes avaient particulièrement bien chauffé ce week-end, le dernier avant Noël, avec plus de 7 millions de transactions électroniques recensées. En fin d'après-midi lundi, de nombreux consommateurs ont dû recourir à d'autres moyens de paiement en raison de cette avarie. (Belga/MI)


Les perturbations survenues sur le réseau de paiement électronique dans l'ensemble du pays lundi en fin d'après-midi sont dues à une "défaillance matérielle exceptionnelle", a indiqué mardi Birgitta Brys, directrice des opérations chez Worldline, le gestionnaire du réseau.L'incident a été signalé à la société lundi vers 16h00. Des solutions de continuité ont été mises sur pied dans la foulée et un rétablissement progressif a été constaté à partir de 17h15. Tout est complètement rentré dans l'ordre vers 18h30. Les responsables du gestionnaire insistaient mardi sur le fait que le réseau n'a jamais été tout à fait à l'arrêt. Worldline va maintenant analyser les causes de cette défaillance et refuse d'aborder le volet de compensations éventuelles avant d'avoir éclairci toutes les circonstances de l'incident. Mme Brys a également présenté des excuses à l'ensemble des clients de la société et aux détenteurs de cartes de paiement électronique. Ces mêmes cartes avaient particulièrement bien chauffé ce week-end, le dernier avant Noël, avec plus de 7 millions de transactions électroniques recensées. En fin d'après-midi lundi, de nombreux consommateurs ont dû recourir à d'autres moyens de paiement en raison de cette avarie. (Belga/MI)