Les personnes aux prises avec une sérieuse perte d'audition, pour laquelle les appareils auditifs classiques ne sont d'aucune aide ou d'une aide insuffisante, peuvent opter pour une alternative, à savoir l'implant cochléaire. Ce dernier est placé via une intervention dans l'oreille interne (le limaçon ou la cochlée) et stimule électriquement le nerf auditif. Au niveau mondial, un million de personnes environ portent un implant cochléaire et en Belgique, elles sont plus de cinq mille.

Les utilisateurs d'un implant cochléaire doivent être suivis médicalement toute leur vie durant et se faire régulièrement contrôlés en milieu hospitalier. Grâce à la nouvelle appli, les patients pourront désormais être suivis chez eux.

Controle à distance

Plus de vingt patients de l'UZ Leuven ont collaboré à un projet-pilote. Dans l'appli, le patient est invité à exécuter différents tests fonctionnels et à répondre à des listes de questions classiques. 'De cette façon, les audiologues sont à même d'évaluer la capacité auditive du patient, de contrôler si l'implant fonctionne encore parfaitement et de fournir un rapport au patient', explique le professeur Nicolas Verhaert (UZ Leuven), oto-rhino-laryngologue et chirurgien tête et cou. 'La plupart des problèmes peuvent être résolus via l'appli. Cette dernière signale aussi quels patients nécessitent un rendez-vous physique à la clinique.'

Le gouvernement flamand considère le suivi via l'appli comme une forme de dispense de soins numérique. Il en résulte qu'elle pourra être remboursée à partir du 1er octobre. L'application numérique s'appelle Remote Check et a été développée par Cochlear, producteur d'un type d'implant cochléaire très utilisé.

Les personnes aux prises avec une sérieuse perte d'audition, pour laquelle les appareils auditifs classiques ne sont d'aucune aide ou d'une aide insuffisante, peuvent opter pour une alternative, à savoir l'implant cochléaire. Ce dernier est placé via une intervention dans l'oreille interne (le limaçon ou la cochlée) et stimule électriquement le nerf auditif. Au niveau mondial, un million de personnes environ portent un implant cochléaire et en Belgique, elles sont plus de cinq mille.Les utilisateurs d'un implant cochléaire doivent être suivis médicalement toute leur vie durant et se faire régulièrement contrôlés en milieu hospitalier. Grâce à la nouvelle appli, les patients pourront désormais être suivis chez eux.Plus de vingt patients de l'UZ Leuven ont collaboré à un projet-pilote. Dans l'appli, le patient est invité à exécuter différents tests fonctionnels et à répondre à des listes de questions classiques. 'De cette façon, les audiologues sont à même d'évaluer la capacité auditive du patient, de contrôler si l'implant fonctionne encore parfaitement et de fournir un rapport au patient', explique le professeur Nicolas Verhaert (UZ Leuven), oto-rhino-laryngologue et chirurgien tête et cou. 'La plupart des problèmes peuvent être résolus via l'appli. Cette dernière signale aussi quels patients nécessitent un rendez-vous physique à la clinique.'Le gouvernement flamand considère le suivi via l'appli comme une forme de dispense de soins numérique. Il en résulte qu'elle pourra être remboursée à partir du 1er octobre. L'application numérique s'appelle Remote Check et a été développée par Cochlear, producteur d'un type d'implant cochléaire très utilisé.